Dorison & Meyer – XIII Mystery, La Mangouste


Dorison & Meyer XIIISur le LadyBee, quelques semaines après l’assassinat du Président des Etats-Unis William Sheridan, des hommes sur le qui-vive attendent que le dénommé XIII morde à l’hameçon. A bord du voilier qui s’approche lentement gît pourtant le corps inanimé d’un autre homme. Recueilli à bord du yacht, ce dernier fait minutieusement le ménage et élimine tout le monde, à l’exception de Kim Rowland. Maintenue prisonnière en attendant l’arrivée de XIII, la jeune femme écoute les confessions de Herr Shreiner, plus célèbre dans le milieu sous le nom de la Mangouste.

Ne pouvant pas interrompre, voire stopper, la parution d’une série aussi populaire, et donc lucrative, que XIII après le départ de Jean Van Hamme, Dargaud décide de lancer un spin-off visant à approfondir l’univers de XIII en se concentrant à chaque fois sur l’un des personnages-phare de la saga. Chaque tome sera attribué à un duo inédit d’auteurs, tandis que Jean Van Hamme gardera également un œil sur l’ensemble afin d’éviter au maximum les incohérences scénaristiques.

Si ce concept commercial est bien connu et trop rarement garant de qualité, ce premier volet signé Xavier Dorison (Le troisième testament, W.E.S.T., Long John Silver) et Ralph Meyer (IAN, Berceuse assassine) devrait cependant réussir à convaincre les plus sceptiques. Par le biais d’un long flashback, les auteurs s’attaquent donc au personnage de la Mangouste. Au fil des pages, le lecteur découvre l’enfance et la genèse de ce tueur implacable. Tout en jonglant tant bien que mal avec une cohérence déjà problématique au sein d’une série mère assez complexe, Dorison livre un scénario impeccable, classique et efficace. L’auteur jette non seulement un regard différent sur cet assassin impitoyable, mais contribue également à l’humaniser.

Le travail graphique de Ralph Meyer est également remarquable. Le dessinateur parvient à conserver l’esprit da la saga, tout en gardant un style propre. En mettant en scène le personnage de Joe Telenko, au détour d’une petite balade en taxi effectué par la Mangouste, il se permet même un clin d’œil amusant à son incontournable polar Berceuse assassine. Reste à espérer que les tomes suivants, respectivement signés Eric Corbeyran et Philippe Berthet (Irina), Yann et Eric Henninot (Little Jones), Alcante et François Boucq (Colonel Amos), seront du même acabit.

Une Réponse vers “Dorison & Meyer – XIII Mystery, La Mangouste”

  1. […] un excellent one-shot dédié à la Mangouste sur la série XIII Mystery, Xavier Dorison (Le Troisième testament, W.E.S.T., Long John Silver, Human Stock Exchange) et […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :