Brian Michael Bendis – Jinx


Brian Michael Bendis - JinxAprès « Torso » et « Goldfish », voici la troisième brique bien sombre de Brian Michael Bendis (« Sam and Twitch », « Daredevil (100% Marvel) », « Torso », « Powers », « Goldfish », « Ultimate Spider-Man », « New Avengers ») que je me farcis. Après l’histoire du premier serial killer américain et une vengeance familiale, Bendis m’invite à découvrir l’histoire copieuse de deux petites frappes qui ont flairé un gros coup et de Juliet « Jinx » Alameda, une chasseuse de primes qui va ajouter encore un peu plus de piment à ce duo de criminels déjà très explosif.

Le travail sur les personnages est brillant. Il faut dire que Bendis s’octroie suffisamment de place et de temps (400 pages) pour développer la psychologie de ses trois héros. Quand on s’attaque à un récit de Bendis il vaut déjà mieux s’asseoir car l’homme adore accumuler les bulles débordantes de dialogues, mais quand la brique en question fait 400 pages et que l’auteur se veut particulièrement bavard, mieux vaut s’allonger. Certes, le résultat au niveau des personnages est réussi, mais cette abondance de dialogues a parfois tendance à nous éloigner de l’essentiel, faisant souvent passer l’intrigue au second plan.

Au niveau graphisme, je préfère largement quand Bendis délègue cette partie du boulot pour se concentrer sur le scénario de ses albums, car graphiquement il ne me fait pas trop vibrer. L’utilisation de photos en arrière-plan (technique qui lui évite de devoir dessiner des décors), ces visages figés et ces cases qui se répètent ont un côté rébarbatif. Quant aux planches très sombres, elles contribuent à l’ambiance noire du récit mais nuisent parfois au déchiffrage des scènes.

Mais, malgré ces petits défauts, l’ambiance est excellente, l’intrigue très plaisante et le trio composé de David Gold, alias Goldfish, Columbia et Jinx est succulent à suivre !

Une Réponse vers “Brian Michael Bendis – Jinx”

  1. […] pour un gaufrier assez régulier qui évoque parfois les travaux de Brian Michael Bendis (Torso, Jinx), une bonne manière de densifier le récit, et de faire tenir chaque histoire courte en peu de […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :