Jirô Taniguchi – Un ciel radieux


Dans la lignée de Quartier Lointain et Le journal de mon père, Jirô Taniguchi livre ici un nouveau chef-d’œuvre.

Cet auteur qui manie les thèmes de l’amour et de la famille comme nul autre, avait déjà réussi à m’émouvoir avec une histoire de transfert de personnalité dans Quartier Lointain, et il récidive ici avec la même recette et la même délicatesse.

Tout comme dans Quartier Lointain, il part d’un élément fantastique, mais au lieu d’un transfert de personnalité dans son propre corps, mais plus jeune, le personnage principal va ici se retrouver dans un corps étranger. Kazuhiro Kubota va ainsi se retrouver dans le corps de Takuya Onodera après un accident de trafic mortel avec ce dernier, et en profitera pour remettre de l’ordre dans ses sentiments.

Une nouvelle fois, Jirô Taniguchi va réussir à se concentrer sur ces petites choses qui donnent de la valeur à la vie, pour ensuite les agrandir jusqu’à ce qu’elles finissent par nous émouvoir.

Pendant que Kazuhiro Kubota et Takuya Onodera se découvrent l’un l’autre, grâce à Taniguchi, on découvre un peu de soi-même. Taniguchi va donc de nouveau parvenir à entrer en nous afin d’en ressortir des sentiments et des valeurs enfuis par notre quotidien. Un petit moment d’introspection dont ce sacré Jirô Taniguchi détient le secret.

Chapeau bas monsieur Taniguchi … et merci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :