Warren Ellis et Ben Templesmith – Fell


On a tous quelque chose à cacher !

Fell L’inspecteur Richard Fell, transféré pour d’obscures raisons de l’autre côté du pont, dans la (féro)cité nommée Snowtown, ne déroge pas à cette maxime. Dans ce ghetto urbain où règnent le crime, le désespoir et la peur, l’impunité est de rigueur. Les criminels grouillent, tandis que les trois flics et demi (un cul de jatte dans le lot) qui peuplent le petit commissariat de la ville ont oublié toute notion du mot «justice». Meurtres, voleurs de fœtus, bombes humaines, cadavres méconnaissables, dépeceurs de femmes, proxénètes et pédophiles : les affaires sordides s’accumulent avec la régularité d’une horloge suisse, sans que ces policiers blasés y consacrent la moindre minute. C’est évidemment sans compter sur les talents de détective du nouveau venu, bien résolu à résoudre les enquêtes les plus glauques. Mais qu’a-t-il fait pour mériter d’atterrir dans un tel lieu de débauche et pourra-t-il faire la différence dans cette version la plus cauchemardesque du rêve américain ?

Chacun des huit épisodes de Snowtown livre une histoire indépendante qui contribue au développement des personnages et de l’intrigue secondaire. Le format gaufrier de neuf cases par planche permet de compresser les différents récits en seulement seize pages, livrant des fascicules denses et bon marché, que Delcourt a la bonne idée de regrouper dans sa Collection Contrebande. La narration qui n’a pas peur de gratter les bas-fonds de notre vocabulaire en allant à l’essentiel, ne s’enferme pas dans un style et est parfaitement adaptée à cet environnement hostile qui étale sa misère, sa déchéance et son horreur sur la voie publique.

Le quartier de non-droit qui sert de décor à ce polar bien sombre fait office de véritable tonneau des danaïdes pour tout agent ayant le sens du devoir. Les différents protagonistes ont tous le profil de l’emploi. Warren Ellis (Desolation Jones, Transmetropolitan, The Authority) livre tout d’abord un héros tourmenté, capable d’identifier les démons cachés des êtres humains et doté d’un pouvoir de déduction et d’observation digne de Sherlock Holmes. Ensuite, il utilise très peu de personnages secondaires, mais tous véhiculent le malaise de cette ville sordide : du lieutenant Beard, complètement désabusé, à Mayko, la barmaid d’origine asiatique qui marque Fell au fer rouge du symbole de la ville, en passant par cette mystérieuse nonne arborant un masque de Nixon. L’introduction de ces deux derniers éléments surprenants contribue d’ailleurs à ajouter un côté mystique aux différentes enquêtes inspirées de faits réels, donnant l’impression qu’une force maléfique supérieure rôde à chaque coin de rue de Snowtown.

L’endroit, dissimulé dans un brouillard aux couleurs tamisées, semble filtrer la lumière et l’espoir. L’ambiance crasseuse qui ressort de cette pénombre enveloppée de tons bleus et gris, accompagne parfaitement le déclin moral de cette population en marge de la société. Sans être très détaillé et usant d’images floues lors des scènes d’action, le dessin de l’australien Ben Templesmith parvient tout de même à transmettre au lecteur ces petits détails importants qui font la force d’un bon roman policier.

Richard Fell est un homme à placer bien loin des superhéros en collants dans votre bibliothèque : peut-être à côté de Desolation Jones pour son côté dur à cuire, ou entre Sam et Twitch, car ce type qui fait des vilaines choses pour les bonnes raisons a également ses faiblesses … et ses secrets. On a tous quelque chose à cacher !

Warren Ellis et Ben Templesmith - FellLisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !

Une Réponse to “Warren Ellis et Ben Templesmith – Fell”

  1. […] cauchemar et réalité, selon David, ville déformée par des relents de mysticisme, d’après Yvan, ville-personnage qui porte elle aussi un lourd secret, qui se livrera peut-être à travers le tag […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :