Munuera – Le signe de la Lune


Signe de la luneDans un petit village de la campagne espagnole, Brindille et Rufo se disputent les faveurs d’Artémis, une mystérieuse jeune fille fascinée par la lune. Une rivalité qui va conduire au drame lors d’une chasse au trésor au cœur de la forêt avoisinante. Les jeunes, bercés par de vieilles superstitions, savaient pourtant que traîner près de la Tour du Fou ou du Puits au monstre, surtout en pleine nuit, pouvait s’avérer funeste.

Inspiré d’anciennes légendes ibériques et éclairé par cet astre qui est à la base de nombreux récits fantastiques, ce conte mélancolique joue la carte de la simplicité. Tout au long de cette histoire découpée en deux époques, Enrique Bonet, illustrateur de livres pour enfants, entretient cette accessibilité inhérente au genre. La première partie, se déroulant au temps de l’enfance, donne naissance aux blessures qu’il faut panser lors de la seconde, celle de l’âge adulte.

Le signe de la Lune se situe dans les années 1920 et a pour cadre une petite bourgade isolée d’Espagne, imprégnée de croyances ancestrales, propices au développement d’une ambiance sombre et pesante. Par une atmosphère envoûtante et des personnages hauts en couleur, victimes d’un événement traumatisant, le récit renvoit aux peurs, aux rêves et aux souvenirs de l’enfance.

Dessinateur de Nävis (Delcourt) et de Merlin (Dargaud), ainsi que de trois albums des aventures de Spirou et Fantasio (Dupuis), José Luis Munuera livre des planches de toute beauté et illustre une nouvelle fois tout le talent de cette école espagnole très en verve actuellement. Jouant sur les nuances de gris, ses lavis noir et blanc donnent beaucoup de profondeur aux dessins et se placent au diapason de cette ambiance brumeuse et obscure qui enveloppe ce remarquable one-shot. A l’instar de la cape du super-ours dans Herobear & the kid, le manteau rouge de l’héroïne principale vient briser cette bichromie séduisante, tout en faisant un léger clin d’œil au Petit Chaperon Rouge. Le découpage virtuose contribue quant à lui à rythmer l’ensemble, livrant de temps en temps des pleines pages qui offrent des moments de respiration et laissent le lecteur bouche bée.

Un scénario classique, sombre et humain, sublimé par une mise en images époustouflante.

Publicités

6 Réponses to “Munuera – Le signe de la Lune”

  1. Encore une fois, rien de plus à dire. Je pense tout pareil.

  2. Ma femme me dit tous les jours la même chose 🙂

  3. Si elle pense comme moi, c’est donc une femme de bon goût ^^

  4. C’est le top bd blogueurs qui m’amènent ici et je regrette pas la visite!

  5. Oui Michael, tu vas voir, c’est un excellent blog très bien fournit. Y’en a pour tous les goûts.

  6. Je trouve aussi 🙂

    Merci les gars 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :