Enrique Fernandez – L’île sans sourire


L'ile sans sourireAprès « Le magicien d’Oz » et « La mère des victoires » chez Delcourt, Enrique Fernandez livre ce merveilleux one-shot dans la série 40 ans d’édition, 40 découvertes, chez Glénat Drugstore.

L’auteur espagnol invite à suivre l’histoire de Milander Dean, un géologue ayant perdu tout goût de vivre après un drame familial tragique. Lorsqu’il débarque sur l’île de Yulkukany, replié sur ses malheurs, cherchant refuge dans son travail et bien décidé à ne pas se mêler aux autochtones, il est cependant accosté par une petite fille espiègle et bavarde qui va tenter de percer sa carapace de douleur.

Opposant la triste réalité de cet homme à l’univers bercé par le merveilleux de la petite Elianor, l’auteur livre un merveilleux conte, empli d’espoir. Le contraste entre les deux est admirablement prolongé au niveau du graphisme, avec un jeu de couleurs splendide. A l’instar de « Jolies ténèbres », l’aspect cartoonesque de certains personnages pourrait faussement faire croire que cet album est principalement destiné à un lectorat plus jeune, alors que la profondeur et la subtilité de ce récit riche en métaphores en font bel et bien une petite perle au ton plus adulte qu’il n’y paraît. Au fil des pages, la joie de vivre de la jeune bavarde parviendra à percer le mutisme et à apaiser la tristesse du vieux grincheux.

Soulevant des questions sur le bonheur, parsemant douleur et pessimisme, rempli d’amour et d’espoir, cet album tente d’ouvrir les yeux au merveilleux et abandonne le lecteur avec un sentiment de bien-être.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :