Borris & Céka – Lutte majeure


Le siège de Leningrad en musique !

Borris & Céka - Lutte majeure« Lutte Majeure » revient sur une page historique du long siège qu’a subi Leningrad durant la deuxième guerre mondiale. C’est dans cette ville assiégée par les troupes de la Wehrmacht que Staline, à des fins propagandistes, décide de faire jouer la septième symphonie, la dernière création de Chostakovitch.

Céka (« Billy Wild ») se concentre donc sur l’organisation de ce concert historique, joué ce fameux soir du 9 août 1942. Délaissant les affrontements entre nazis et soviétiques, il se concentre sur des assiégés qui, malgré la misère et la faim, vont tout faire pour que l’événement aie lieu et ainsi montrer un bel exemple de résistance. Les conditions de vie difficiles des habitants sont particulièrement bien rendues et ces quelques notes de musiques qui s’élèvent au milieu de la désolation et du chaos allient surréalisme et beauté.

À l’instar de « Maus: Un survivant raconte », Borris a opté pour des personnages zoomorphes, donnant ainsi vie à des cochons humanoïdes au fil des pages. Ce choix n’est pas particulièrement dérangeant et la colorisation de Brice Follet contribue à plonger le récit dans une ambiance étouffante et oppressante.

Un très bon one-shot !

Retrouvez cet album parmi les titres sélectionnés au Festival d’Angoulême 2011 !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :