Ludovic Debeurme – Renée


Analyse psychologique poignante !

Ludovic Debeurme - RenéeIl y a cinq ans, Ludovic Debeurme invitait à suivre le quotidien de deux adolescents en pleine dérive psychologique. Lucille, étouffée par une mère trop protectrice, et Arthur, repoussé par un père alcoolique et violent, cherchaient respectivement ‘refuge’ dans l’anorexie et le satanisme, jusqu’à leur rencontre, qui fît renaître cette flamme qui avait fui leurs vies depuis déjà trop longtemps et leur permettait de trouver un nouveau refuge : l’amour.

Aujourd’hui, l’auteur livre la suite tant attendue de ce roman intimiste. Le lecteur découvre non seulement ce qu’il advient de Lucille, de retour chez sa mère, et d’Arthur, livré à la dureté du monde carcéral, mais va également faire la connaissance d’autres personnages. Il y a tout d’abord l’héroïne, Renée, une jeune fille torturée qui s’automutile, mais également Arthur, un garçon violent aux gènes suicidaires. Ludovic Debeurme explore une nouvelle fois avec grand brio, le mal-être de ces deux nouveaux écorchés de la vie.

Si la mise en place de ce deuxième volet est un peu plus difficile, Ludovic Debeurme parvient à aborder avec justesse des sujets difficiles tels que l’automutilation, le suicide et les relations parentales et affectives, en évitant de tomber dans le piège du pathos. En refusant de prendre position et en installant le lecteur dans un rôle d’observateur, il laisse ce dernier s’attacher aux personnages et se faire sa propre opinion. L’auteur va au fond de ses personnages et le développement psychologique est d’une finesse incroyable. Malgré la noirceur des destinées et la complexité destructrice des personnages, il parvient tout de même à maintenir une lueur d’espoir salvatrice tout au long du récit.

En s’autorisant plus de 500 pages, Ludovic Debeurme se donne la place et le temps nécessaire pour poser ses personnages et leur histoire en douceur. Une liberté d’expression que l’on retrouve également dans l’absence de cases, permettant ainsi aux personnages de circuler et de s’exprimer sur l’entièreté des pages. Un dessin minimaliste et une économie de moyens qui permet d’aller à l’essentiel, tout en offrant une grande lisibilité et une lecture plus rapide que prévue. En mêlant onirisme au réalisme, en déformant les corps et en noircissant par moments son dessin, l’auteur parvient également à faire ressortir les émotions enfouies et à dévoiler l’indescriptible. Ces quelques scènes qui vont au-delà des mots, insufflent une force incroyable à ce récit qui combine ambiance malsaine à une analyse psychologique poignante.

Me voilà définitivement fan de cet auteur, dont je range précieusement les chefs-d’œuvre auprès de ceux de Charles Burns.

Retrouvez cette BD dans MON TOP 2011 !

Une Réponse to “Ludovic Debeurme – Renée”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :