Vehlmann & Jason – L’Île aux cent mille morts


L’art de torturer et d’exécuter …

Vehlmann & Jason - L'Île aux cent mille mortsRangé au sein de la collection « 1000 feuilles » des éditions Glénat, ce one-shot signé Vehlmann et Jason s’avère assez sobre, mais plutôt efficace.

L’histoire de cette fille qui trouve une bouteille jetée à la mer avec, glissée à l’intérieur, une carte indiquant l’emplacement d’un trésor légendaire et qui se lance à la poursuite du butin en compagnie d’une bande de pirates, n’a rien de vraiment originale en soi. L’auteur va cependant parsemer son récit de quelques éléments qui entretiennent l’intérêt de l’histoire (la recherche du père, la manière dont elle trompe les pirates, etc) et d’une idée centrale qui alimente son côté surréaliste et burlesque.

La chasse au trésor se retrouve en effet très vite dans l’ombre d’une mystérieuse école de bourreaux, où le lecteur découvre avec un mélange de stupéfaction et d’amusement, des enfants qui apprennent l’art de torturer et d’exécuter. Le décalage entre ces scènes d’une cruauté gratuite et ces animaux anthropomorphes au physique sympathique fait inévitable mouche. Et finalement, derrière la simplicité apparente du scénario, le lecteur découvre une grande maîtrise scénaristique et un récit débordant d’humour noir.

Au niveau du graphisme, le trait épuré et caractéristique de Jason joue la carte de la sobriété, tout en parvenant à accentuer le côté burlesque des scènes. Le décalage entre le texte de Fabien Vehlmann et le dessin faussement simpliste du norvégien font la saveur de cet album. Soulignons finalement la colorisation uniforme et parfaitement maîtrisée d’Hubert, qui apporte également beaucoup au graphisme.



Retrouvez cette BD dans MON TOP 2011 !

2 Réponses to “Vehlmann & Jason – L’Île aux cent mille morts”

  1. Hello Yvan ! J’ai répondu à ton commentaire, peux-tu venir voir stp pour que l’on soit au clair ? Merci bcp !

  2. […] Les derniers jours d’un Immortel fait état du devoir de mémoire et de la peur de mourir. L’île aux cent mille morts parle d’une école de bourreaux apprenant à ses élèves comment donner la mort… Il […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :