Etienne Schréder – Amères saisons


Dérive éthylique d’un naufragé de la vie !

Etienne Schréder - Amères saisonsL’addiction à l’alcool est un sujet peu abordé en bande dessinée. Il aura d’ailleurs fallu une quinzaine d’années à Etienne Schréder avant de pouvoir partager son passé d’alcoolique à l’aide de cet ouvrage autobiographique.

Des années de recul qui se retrouvent au niveau de la maturité de l’ouvrage et du regard distant, pudique et dépouillé de toutes formes de sentiment et de jugement qu’il livre sur cette page sombre de son existence. Mais, malgré les années, certains passages trop douloureux de sa dérive éthylique ne figurent pas explicitement dans Amères saisons. Une retenue qui évite au récit de sombrer dans une exhibition sordide, tout en n’enlevant rien à la force du message.

Bruxelles, Toulon, Marseille, Paris. Le décor a beau changer au fil des pages, le naufrage reste le même : le litron jamais assez rempli, les nuits sous les ponts souvent trop dangereuses, les cuites rarement salvatrices et les autres pochetrons toujours au rendez-vous.

Au fil des cures de désintoxication et des rechutes, le récit ne laisse que peu de place à l’espoir. Des récidives qui ont de quoi exaspérer le lecteur (et même le conteur), mais qui saisissent parfaitement ce drame social qui ne se comptabilise pas seulement au nombre de cadavres de bouteille. Un suicide quotidien qui éloigne de la vie et termine dans le meilleur des cas dans un lit d’hôpital. L’histoire d’un homme qui laisse tout tomber, sauf la boisson. Un homme qui à chaque gorgée perd un peu de sa soif de vivre. Les errances d’une vie d’alcoolique qu’Etienne Schréder met en image à l’aide d’un dessin noir et blanc qui sied parfaitement à cette histoire sombre.

Un récit paru dans la collection «Écritures» chez Casterman et qui aide à comprendre l’incompréhensible. Clochard alcoolique à 30 ans, Etienne Schréder en a maintenant 57, et c’est en compagnie d’un flacon rempli d’encre qu’il partage son ivresse du neuvième art et les mémoires brumeuses d’un rescapé.

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi !

4 Réponses to “Etienne Schréder – Amères saisons”

  1. BD témoignage, certainement très utile, surtout écrite par un ancien malade.

    • Plonger si loin dans l’alcoolisme et en ressortir relève déjà de l’exploit, alors parvenir à partager ce naufrage en réalisant une BD en solo … chapeau la réinsertion !!!

  2. Un sujet dur certes, mais le traitement autobiographique a l’air plutôt intéressant…!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :