Steve Niles & Ben Templesmith – 30 jours de nuit T1


Quand l’aube se fait désirer…

Steve Niles & Ben Templesmith – 30 jours de nuit T1Avec « 30 jours de nuit », de Steve Niles et Ben Templesmith, l’amateur de gore peut se mettre à saliver.

Le postulat de départ de ce récit de vampires est extrêmement efficace. Là où les victimes potentielles attendent généralement d’être sauvées par le gong d’un soleil se levant avec la régularité d’une horloge suisse, dans la petite ville de Barrow, Alaska, l’aube se fait souvent désirer. Dans ce trou perdu de l’hémisphère nord, la nuit polaire offre aux chasseurs de sang 30 jours consécutifs d’obscurité : plus de temps qu’il n’en faut pour dévorer cette communauté isolée au milieu d’un désert glacé. Ce terrain de chasse, sans espoir pour les autochtones, est un véritable vivier de nourriture pour Marlow et sa meute.

Enchaînant à grande vitesse les scènes de carnage de ce véritable buffet sanguinaire, Steve Niles ne s’attarde jamais sur la mise en place des personnages, au profit d’un rythme endiablé et d’un one-shot sans longueurs. Passant d’un endroit à un autre, sans véritable notion du temps, le lecteur est totalement immergé dans le chaos installé par les êtres de la nuit : au milieu d’appels à l’aide, de babines sanguinolentes et de scènes de dépeçage, il partage la détresse des habitants de Barlow. Les seules constantes au milieu de ce désordre sont la peur, l’incompréhension et l’abandon. Le seul espoir, lui, n’arrive que dans 30 jours !

La griffe de Ben Templesmith frappe à nouveau très fort dans cet album. Une puissance graphique qui sort de l’ordinaire et accentue l’ambiance macabre, oppressante et malsaine développée par Steve Niles. Un dessin au caractère particulier, assez déconcertant, qui plante un décor approximatif, restituant parfaitement le côté angoissant du scénario. Une ambiance glauque, un monde d’ombres qui semble filtrer la lumière et l’espoir et qui baigne le tout dans un brouillard aux couleurs tamisées. Une pénombre qui oblige le lecteur à se focaliser sur les détails importants et d’où surgissent régulièrement des crocs acérés effrayants et des giclées d’hémoglobine. Des traits hachurés, torturés, irréguliers et des teintes travaillées qui permettent au dessinateur australien de mettre l’horreur en scène avec grande maestria.

Un comics d’ambiance au graphisme atypique et au rythme soutenu, dont l’adaptation cinématographique vaut également le détour.

Lisez également l’excellent Fell de Warren Ellis et Ben Templesmith !

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

11 Réponses vers “Steve Niles & Ben Templesmith – 30 jours de nuit T1”

  1. C’est sans doute très bien pour les amateurs d’histoires de vampires mais ce n’est pas mon cas – Tant pis! Je vote cependant pour ton billet qui me plaît bien, lui!

  2. La vache ! La couverture me fout tellement les jetons que je ne pourrais même pas le feuilleter pour me faire une idée. De toute façon ça semble vraiment à réserver aux amateurs du genre. Impasse totale pour moi !

  3. Je ne connaissais que l’adaptation ciné, (sans l’avoir vue) mais le comics m’intéresse… J’aime ce genre de lecture un peu gore ! 🙂

  4. J’ai adoré le film donc je le note dans ma PAL: ça ne peut que me plaire !

  5. […] un autre maître est au bout des crayons : Ben Templesmith, d’abord remarqué sur 30 jours de nuit, puis sur sa série en solo Wormwood. Son secret ? Le charbonneux, le trait anguleux, les visages […]

  6. […] supports et à de multiples époques, 30 jours de nuit fait partie des plus grandes réussites. » Yvan : « Un comics d’ambiance au graphisme atypique et au rythme soutenu, dont l’adaptation […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :