Dave Sim – High Society, une aventure de Cerebus


Bienvenue dans la haute société !

Dave Sim - High Society, une aventure de CerebusCerebus est un comics hors-norme qui compte 16 volumes avoisinant chacun les 500 pages, soit un total de 300 chapitres (plus de 6000 pages) créés entre 1977 et 2004. Auto-publiée depuis ses débuts (sous le label Aardvark-Vanaheim), cette série se limitait initialement à une parodie de Conan le barbare, mais au fil des épisodes les combats sont passés à l’arrière-plan pour laisser la place à des histoires beaucoup plus fouillées.

A l’origine, jugeant les premiers épisodes moins aboutis, Dave Sim, avait d’ailleurs commencé la publication de sa série par ce deuxième volume, intitulé High Society et reprenant les épisodes #26 à #50 de la saga. Pour entamer ce vaste projet éditorial, Vertige Graphic a également choisi de faire l’impasse sur le premier volume, tout en prenant soin de résumer brièvement les 25 premiers épisodes. Le lecteur peut ainsi prendre connaissance des événements passés et découvrir certains personnages importants avant d’entrer dans le vif du sujet et de ce qui peut être considéré comme le véritable début de la saga.

Le récit débute par l’arrivée de Cerebus dans la ville de Iest. Dès les premières pages, profitant de ses relations avec Lord Julius, l’oryctérope barbare va multiplier les tentatives pour faire fortune et pour se hisser au sommet de la haute société. Délaissant les combats pour un monde dit plus civilisé, notre héros atypique va s’ouvrir à un nouveau monde fait de politique, de lobbying et de dialogues futiles. Exquis !

S’il faut quelques chapitres avant de se sentir à l’aise dans l’univers imaginé par l’auteur canadien, le personnage principal devient vite très attachant. Doté d’un humour corrosif, d’un caractère de cochon et d’une bravoure sans égal, Cerebus est prêt à tout, même à perdre un bout de son identité, tant que la richesse et la reconnaissance sont au bout de l’effort. Les personnages secondaires (Elrod l’albinos, Lord Julius, les frères McGrew), emmenés par le désopilant Cafard de lune (super-héros schizophrène, sorte de pastiche de Moon Knight), ne sont d’ailleurs pas en reste et apportent beaucoup de saveur au récit.

Mais, le véritable attrait de cette saga est la narration aux petits oignons de Dave Sim. Les dialogues, pleins de sous-entendus, d’humour, de double-sens et de cynisme, sont d’une finesse rare et permettent à l’auteur de critiquer, avec une intelligence souvent déconcertante, la politique, la religion et le surendettement de cette société axée sur l’enrichissement personnel. Une inventivité qui se retrouve également au niveau du découpage et des changements de format. Si le trait fin et le graphisme noir et blanc collent parfaitement au récit, c’est surtout la couverture de Gerhard qui attire le regard. Notons au passage que cet architecte de métier participe activement à la confection des décors à partir de l’épisode #65 des aventures de l’oryctérope.

Un chef-d’œuvre venu d’Outre-Atlantique !

Retrouvez cet album dans MON TOP 2010 !

Retrouvez cet album parmi les titres sélectionnés au Festival d’Angoulême 2011 !

Publicités

9 Réponses to “Dave Sim – High Society, une aventure de Cerebus”

  1. Salut, je viens de te taguer. Tu viens jouer avec nous? Tu devrais nous faire connaître tes quinze illustrateurs préférés.
    Les miens sont là:

    http://www.chroniquesdelinvisible.com/article-tag-des-illustrateurs-72183031.html

    • Voilà un exercice qui me semble beaucoup trop difficile. Je mettrais sans doute Ben Templesmith, Rosinski, Dave Mc Kean, Taniguchi, Gibrat, Charles Burns, François Boucq, Maël, Cécil, Pendanx … mais j’ai trop peur d’en oublier et serais incapable de me limiter à 15 😉

  2. Ca m’intrigue ta chronique. 6000 pages ?! :O

  3. Je te confirme que ce n’est pas facile. Mais de la contrainte vient parfois le plaisir ^^

  4. […] l’abandonner avant la fin. J’ai plusieurs fois relu les avis de mes compères de kbd (Zorg, Yvan et Lunch) afin de comprendre ce que j’avais pu rater, rien n’y a fait. J’ai passé mon […]

  5. […] (=) Cerebus tome 1, Dave Sim, Vertige Graphics, […]

  6. […] (=) Cerebus tome 1, Dave Sim, Vertige Graphics, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :