Jean Dufaux & Jérémy – Barracuda, Esclaves


« Pas de pitié ! Pour personne… jamais ! »

Jean Dufaux & Jérémy - Barracuda, EsclavesC’est la devise des pirates du Barracuda, un navire commandé par l’impitoyable capitaine Blackdog, qui a pris en chasse un vaisseau espagnol. Après un combat aussi rapide qu’inégal, les quelques passagers qui semblent valoir plus vivants que morts, sont capturés afin d’être vendus aux enchères comme esclaves. Dans les cabines du galion arraisonné, Dona Emilia Sanchez del Scuebo, une veuve issue de la noblesse, sa fille Maria et un jeune garçon qui doit son salut à un déguisement de fille, échappent ainsi momentanément à la mort pour être vendues au plus offrant. Alors qu’un avenir bien sombre se dessine pour les trois rescapées, le capitaine reprend la mer à la recherche du plus gros diamant du monde, celui du Kashar, dont la légende dit qu’il est maudit…

Les récits de piraterie ayant le vent en poupe au sein du neuvième art, c’est à présent le premier tome d’une trilogie signée Jean Dufaux au scénario et Jérémy (Petiqueux) au dessin, qui prend d’assaut les vitrines des librairies spécialisées.

Même si le récit débute par un abordage en bonne et due forme et que les héros finissent par se lancer à la poursuite d’un fabuleux trésor, l’aventure se déroule majoritairement sur la terre ferme et invite à suivre le destin de trois adolescents, retenus sur l’île de Puerto Blanco. Les auteurs tournent donc le dos à la mer et invitent le lecteur sur une île aux paysages paradisiaques, infestée de pirates sans foi ni loi. Malgré une approche plus terrestre, les canons du genre tournent tout de même à plein régime et les amateurs de flibusterie ne ressortiront pas déçus : chasse au trésor, passes d’arme, bataille navale, beuveries, boucaniers aux faciès marqués et femmes au caractère bien trempé sont bel et bien au rendez-vous.

Porté par une narration experte et voguant à un rythme soutenu, ce premier volet peut également s’appuyer sur des personnages bien campés. Outre Blackdog, dont le visage balafré orne cette superbe couverture, l’intrigue s’intéresse surtout aux destinées de Raffy, le fils revanchard et fougueux du capitaine, Maria, dont la force de caractère n’a d’égal que sa beauté, et Emilio, dont la dualité et l’ambigüité ne manquent pas d’intérêt.

Après s’être fait un nom en tant que coloriste de Philippe Delaby sur les séries « Murena » et « Les complaintes des Landes Perdues », Jérémy cherche à se faire un prénom en tant que dessinateur. Au côté d’un scénariste déjà bien ancré dans le milieu, le jeune talent fait preuve d’une maturité surprenante lors de ce premier solo graphique. Dans un style réaliste clairement influencé par son mentor, il propose un dessin de grande qualité, des décors soignés et des personnages d’une expressivité étonnante et confirme au passage son savoir-faire au niveau de la colorisation.

Amateurs d’histoires de pirates ; « Barracuda » s’avère être une raison supplémentaire pour passer à l’abordage de votre librairie favorite !

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

Ils en parlent également: Yaneck

8 Réponses to “Jean Dufaux & Jérémy – Barracuda, Esclaves”

  1. Totalement en accord. ^^
    Surprenant, ce Jérémy, de maîtrise graphique. Un pur bonheur, pour ma part.

  2. Yaneck m’avait déjà fait baver avec ce titre… Comment résister ?

  3. Un premier tome très réussi (et très beau). J’espère que la suite sera à la hauteur.

  4. Très alléchant ! Déjà noté, mais là comment résister hein ? J’aime les pirates moi ! 😉

  5. Dans ma PAL depuis sa sortie. Il va vraiment falloir que je m’y mette…

  6. 2 qui ont aimé, 1 qui l’a acheté et 2 qui ne savent pas résister aux pirates !!! Carton plein pour Barracuda !!! 🙂

  7. Je retiens que c’est un très bel album et que j’ai bien envie de le découvrir!

  8. […] 2010) n’a pas la consonance d’un Long John Silver, il ne fait pas trembler comme un Barracuda, il ne porte pas la mention "pirate" ou "corsaire". Le ton est […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :