Fabien Vehlmann & Franz Duchazeau – Les cinq conteurs de Bagdad


Un bel éloge aux auteurs de bandes dessinées !

Fabien Vehlmann & Franz Duchazeau - Les cinq conteurs de BagdadAprès leurs deux œuvres communes précédentes (« La nuit de l’Inca » et « Dieu qui pue, Dieu qui pète »), Vehlmann et Duchazeau récidivent au sein de la collection Long Courrier avec cette ode subtile à la narration.

Le scénario toute en finesse de Vehlmann commence par une introduction interactive avec le lecteur et qui incite ce dernier à se préparer à entendre une histoire fabuleuse. Ensuite, avant de nous emmener en voyage autour du monde à la découverte d’histoires extraordinaires, Vehlmann aura le culot de nous dévoiler l’essentiel de l’histoire avant même son commencement.

L’histoire est celle de cinq conteurs perses qui vont parcourir le monde à la recherche d’histoires pour fabriquer le plus beau conte imaginable, et ainsi remporter le grand concours de contes organisé par le calife de Bagdad. Son développement intelligent va inciter le lecteur à réfléchir sur l’art de raconter des histoires et sur le pouvoir des mots.

Les cinq personnages sont très bien choisis et d’une extraordinaire complémentarité, avec Anouar l’antisocial rebelle, Ahmed le fils du calife aux remarques qui font mouche, Nazim la brute au cœur en or, Tarek le charmeur et Wahida la féministe. Leurs relations et leurs péripéties vont nous emmener dans un récit puissant, mélangeant humour, poésie, philosophie et aventure.

Même si toutes les histoires ne se valent pas forcément et qu’il manque un petit quelque chose à la fin du récit (la cerise sur le gâteau) pour le rendre culte, le mélange de légèreté et de profondeur offert tout au long du récit est à applaudir.

Le dessin typé et légèrement hachuré de Franz Duchazeau fait un peu penser à celui de Sfar dans « Le chat du rabbin » et contribue parfaitement à l’ambiance de ce conte des mille et une nuits.

Bref, un bel éloge aux conteurs d’histoires que sont les auteurs de bandes dessinées et qui explique peut-être même pourquoi il faut parfois attendre trois ans après une histoire.

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

12 Réponses to “Fabien Vehlmann & Franz Duchazeau – Les cinq conteurs de Bagdad”

  1. Un bel article qui donne bien envie ! Surtout que je ne connais pas du tout ces deux auteurs !

    • Vehlmann a fait quelques petites perles tels que « Les Derniers jours d’un immortel », « Des lendemains sans nuage », « Jolies ténèbres » ou « Le marquis d’Anaon » et pour Duchazeau il y a le merveilleux « Le rêve de Meteor Slim ». Que du très très bon !

  2. Une belle invitation à la lecture de l’ouvrage

  3. Cet ouvrage a l’air intéressant ! Tu as excité ma curiosité.

  4. Un beau duo d’auteurs qui m’avait charmé il y a quelques années avec cet album fort bien réalisé.

  5. Encore une bien jolie trouvaille…!

  6. Une référence inconnue pour moi. Je suis intriguée et tentée… Merci.

  7. @ Moka, Noukette et Belzaran : content de vous avoir tenté 🙂

  8. J’ai bien aimé « Le rêve de Meteor Slim ». Ce que tu dis de cet album me plaît bien et me donne envie de le lire également.

  9. […] Duchazeau (Les cinq conteurs de Bagdad, La nuit de l’Inca, Les vaincus) fait plus que nous faire partager la vie dans cette […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :