Jerry Frissen – Lucha Libre, Intégrale T1


Le catch mexicain à toutes les sauces !

Jerry Frissen - Lucha Libre, Intégrale T1Cette intégrale reprend sous format cartonné les six premiers numéros de la série « Lucha Libre ». Initialement publiée sous forme de magazine, cette saga imaginée par Jerry Frissen et dessinée par Bill, Gobi, Fabien M., Hervé Tanquerelle, Nikola Witko, Christophe Gaultier et Romuald Reutimann contient plusieurs séries, toutes centrées sur la Lucha Libre, sport folklorique mexicain pratiqué par des lutteurs masqués.

Il y a tout d’abord la série « Les Luchadores Five », emmenée par les cinq célèbres justiciers masqués de East L.A. : Dr. Pantera, Diablo Loco, Red Demon, King Karateca et El Gladiator. Sorte de parodie des comics de super-héros, cette série invite à suivre cinq losers au sein d’aventures complètement débiles mettant en scène des loups-garous, une sorte de Godzilla et même les frères Bogdanov. On a donc droit à du n’importe quoi, parsemé d’humour et emmené par des personnages attachants.

Il y a ensuite la série « Téquila », dont le héros, une sorte de Hulk (masqué bien évidemment), se retrouve accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Ce personnage dont on découvre l’enfance au fil des pages s’avère très attachant malgré une éloquence et une capacité intellectuelle assez limitées.

Il y a finalement la série « Les Tikitis » qui met en scène des luchadores retraités qui mènent la belle vie sur une île paradisiaque jusqu’au jour où des filles du village se font enlever.

Ces trois séries principales sont complétés par les frasques du jeune Mélindez (dans la saga « Luchadoritos ») et du « professeur Furia », qui proposent tous les deux des gags en une page. Si j’ai accroché aux trois séries principales, je ne suis par contre pas trop fan de ces histoires courtes mettant en scène un jeune garçon qui combat un épouvantail en rêvant de devenir un jour une star de la lutte mexicaine ou ce professeur cherchant constamment à arnaquer ses élèves.

Et afin d’entretenir l’esprit de la Lucha Libre tout au long de l’album, le lecteur retrouve également de nombreux textes explicatifs concernant cette discipline, ainsi que des fiches de personnages assez amusantes.

Bref, une lecture assez plaisante, même si, dans le genre, je vous conseille plutôt de lire l’excellente série « Mutafukaz« .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :