Ney Rieber & John Cassaday – Captain America, La Sentinelle De La Liberté


Captain America après 9/11 !

Ney Rieber & John Cassaday - Captain America, La Sentinelle De La LibertéCe Marvel Deluxe intitulé « Captain America La Sentinelle De La Liberté », reprend les onze premiers épisodes de la quatrième série régulière consacrée au super-héros à la bannière étoilée, ainsi que deux autres épisodes totalement indépendants.

Cette nouvelle saga prend place au lendemain des événements tragiques du 11 septembre 2001 et démarre en compagnie d’un Captain America en état de choc, fouillant les débris des tours WTC à la recherche d’éventuels survivants.

Le premier arc « The New Deal » (épisodes #1 à #6), écrit par Ney Rieber et dessiné par John Cassaday, se déroule sept mois après les attentats de 9/11 et raconte la traque d’un réseau terroriste par Captain America. Le second arc « The Extremists » (épisodes #7 à #11), co-écrit par Ney Rieber et Chuck Austen et dessiné par Trevor Hairsine et Jae Lee, surfe également sur le thème du terrorisme et oppose Cap à un shaman indien nommé Inali Redpath. Sans être véritablement mauvais, cette seconde moitié d’album s’avère tout de même moins intéressante que la première.

La narration principalement en voix-off permet une introspection plus approfondie du personnage et fonctionne assez bien. Malgré des sentiments patriotiques parfois trop prononcés (ça reste du Captain America et l’après 9/11 n’est pas là pour aider), le récit se permet également de critiquer les actes perpétrés par les Etats-Unis. Il y a d’une part la théorie du complot, évidemment admirablement servie par Nick Fury et son S.H.I.E.L.D., mais également les massacres perpétrés par les américains au cours de son Histoire, dont le bombardement sanglant de Dresde ou ceux commis envers les Indiens d’Amérique.

Visuellement, le travail de John Cassaday est remarquable, avec une mention spéciale pour les scènes qui se déroulent dans les ruines du World Trade Center. Le dessinateur offre des planches très réalistes et lisibles, ainsi qu’un découpage cinématographique efficace. Le second arc, plus axé sur l’action, est également très réussi au niveau du graphisme, même si l’on peut reprocher le changement assez radical de style avec Jae Lee.

L’album reprend également deux one-shots (une histoire très courte de Paul Dini et Alex Ross et un épisode signé Marcos Martin), qui proposent une rétrospective intéressante de l’histoire de Captain America et qui devraient donc permettre aux néophytes de découvrir l’histoire du plus patriote des super-héros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :