Renders, Lapière, Zuga & Erbetta – Alter Ego, Jonas


Deux pour le prix d’un !

Renders, Lapière, Zuga & Erbetta – Alter Ego, Jonas« Alter Ego » est une série concept imaginée par Pierre-Paul Renders et Denis Lapière. Le fait que les six tomes puissent se lire indépendamment des autres n’a rien d’exceptionnel, mais le fait de pouvoir les lire dans un ordre totalement aléatoire est par contre assez original. « Jonas » n’est donc pas forcément le sixième tome de cet immense puzzle, mais l’une des six clés qui permettra de comprendre l’intrigue. La relecture éventuelle des tomes précédents peut donc se faire avant ou après la lecture de ce dernier : sympa non ?

Chaque album de ce thriller tentaculaire à entrées multiples se concentre sur l’un des six personnages (Fouad, Camille, Park, Darius, Noah et Jonas) et c’est l’addition des six différents points de vue qui permettra au lecteur de saisir le fond de cette intrigue. Les six aventures se déroulent donc en parallèle et sont reliées par une thématique centrale : une découverte scientifique extraordinaire, qui semble connecter certaines personnes qui sont nées au même moment.

Après « Camille », « Fouad », « Darius », « Park » et « Noah », tous les projecteurs se tournent donc vers « Jonas » … et « Jason ». Et oui, même si les deux noms sont déjà tombés lors des albums précédents, la surprise de cet album est la présence de deux personnages physiquement identiques, mais tellement différents… notamment concernant leur connaissance du mystérieux projet pour lequel ils travaillent. Jonas et Jason sont des frères jumeaux dont les dons parapsychiques sont utilisés par la Winguard pour rechercher les fameux « alter ego ». Quand on connaît le lien qui unit les jumeaux, leur présence au sein de cette série ne fait que renforcer la crédibilité de l’intrigue imaginée par Pierre-Paul Renders et Denis Lapière.

Si chaque tome de cette saga fonctionne parfaitement indépendamment des autres, je conseillerais tout de même de lire celui-ci en dernier. Si comme les autres tomes, celui-ci permet d’expliquer de nombreux événements survenus lors des précédents épisodes, il s’avère cependant beaucoup plus riche que les autres au niveau des révélations. S’il est plus agréable de garder certains secrets pour la fin, il est également conseillé d’entamer cet album légèrement moins accessible en connaissant déjà bien le contexte général de la série.

Visuellement, l’équipe artistique, composée d’une multitude de dessinateurs, livre à nouveau un dessin très dynamique et un album très lisible, tout en assurant l’uniformité au niveau du graphisme.

Arrivé à la fin de ce thriller palpitant aux innombrables ramifications, force est donc de constater que le concept fonctionne parfaitement et que les auteurs parviennent à faire progressivement avancer l’intrigue globale de la série tout en prenant chaque fois le temps de soigner le développement psychologique de chacun des six personnages centraux.

Au milieu de nombreuses séries concept qui cherchent surtout à faire vendre, celle-ci fait donc également mouche au niveau de la qualité car aucun des six volumes ne déçoit.

Publicités

Une Réponse to “Renders, Lapière, Zuga & Erbetta – Alter Ego, Jonas”

  1. Il faudrait que je lise cette série, le principe m’intéresse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :