Nate Powell – Swallow me Whole


L’univers onirique de deux ados à problèmes !

Nate Powell - Swallow me Whole« Swallow me whole » est un roman graphique qui aborde l’adolescence tourmentée d’un frère et d’une sœur.

Ruth et Perry sont très proches l’un de l’autre et trouvent chacun refuge dans un univers très personnel. Vivant leur adolescence avec beaucoup de difficulté, le garçon trouve son salut dans le dessin et se met à dessiner de façon compulsive sous les ordres d’un petit sorcier imaginaire, tandis que la fille collectionne les insectes morts, dont elle range les bocaux avec minutie. En balançant constamment le lecteur entre le réel et l’imaginaire, Nate Powell parvient à aborder les angoisses et les troubles qui accompagnent parfois cette période difficile de la vie.

Le graphisme noir et blanc de l’auteur se place d’ailleurs au diapason de cette adolescence fragile et tourmentée. Multipliant les délires visuels, le lecteur a parfois du mal à ne pas se perdre dans les méandres de ces passages oniriques qui accompagnent les troubles des deux adolescents et de la fille en particulier. Il faudra donc plusieurs pages pour s’habituer au dessin de Nate Powell, mais la scène muette finale est particulièrement réussie, même si elle abandonne le lecteur avec de multiples questions.

Si ce récit difficile d’accès a été couronné aux Eisner Awards en 2009, j’ai eu cependant beaucoup de mal à m’identifier à ces ados qui éprouvent tant de problèmes à passer à l’âge adulte.

Nate Powell - Swallow me WholeIls en parlent également : David, Lunch, Choco, Mango, Mo’, Mr. Zombi, Oliv’

Lisez également l’avis de David sur K.BD !

Publicités

5 Réponses to “Nate Powell – Swallow me Whole”

  1. Ca sent la lecture KBD ça ^^

  2. Oui, c’est une oeuvre qui dérange et qui partage. Vais m’amuser tiens !! 🙂

  3. Lecture difficile mais tellement prenante. Difficulté pour moi aussi à entrer dans le récit mais il m’a vraiment intrigué et il dégage une vraie puissance. J’en ai un plutôt bon ressenti au final.

  4. […] Oliv’ souligne la subtilité nécessaire pour prendre toute la mesure de l’œuvre tandis qu’Yvan n’a jamais réussi à s’identifier aux personnages. Enfin, notre petite dernière, Choco, pense […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :