Alex Alice – Siegfried T3


L’affrontement final !

Alex Alice - Siegfried T3« Le Crépuscule des Dieux » conclut brillamment cette trilogie inspirée de la légende du Nibelung. Si la Tétralogie de Richard Wagner, L’anneau du Nibelung, n’est peut-être pas connue de tous, l’adaptation de ces quatre opéras (L’or du Rhin, la Walkyrie, Siegfried et Le crépuscule des dieux) par Tolkien, dans son «Seigneur des anneaux» l’a rendit accessible au grand public. Le sujet étant également assez prolifique au sein du neuvième art (« L’Anneau des Nibelungen » et « Le Crépuscule des Dieux »), le lecteur se sent donc immédiatement à l’aise au sein de l’univers proposé par Alex Alice, le dessinateur de l’excellent « Le Troisième testament ».

Ce troisième volet poursuit la destinée du jeune Siegfried qui, accompagné de Mime, traverse ce monde enchanteur et riche en périples afin d’aller éliminer le dragon Fafnir. Si cette conclusion est rythmée par l’action, le combat final entre Siegfried et le Dragon est loin d’être son seul intérêt. Arrivé aux portes de la cité souterraine du Nibelung, le héros de cette saga découvre également ses origines. Que ce soit Siegfried, qui découvre ici l’issue de sa destinée, ou Mime le forgeron maladroit qui n’en rate pas une pour faire sourire, les personnages sont toujours aussi attachant et Alex Alice parvient constamment à trouver le ton juste pour conter leur histoire.

Si cette aventure se déroule forcément en terrain connu, l’adaptation graphique d’Alex Alice demeure très impressionnante. L’émerveillement accompagne chaque page de cette petite perle graphique. Alternant les plans larges aux décors somptueux et les cadrages plus serrés afin de faire ressortir un détail ou une émotion, Alex Alice parvient à captiver du début à la fin. De la puissance et du dynamisme dégagés par les scènes de combats à la beauté des paysages ou de la grotte des Nibelungs, l’auteur livre graphisme à couper le souffle. De plus, en utilisant à merveille le personnage de Mime, l’auteur ajoute une bonne dose d’humour à son récit, ce qui rend la quête de Siegfried encore plus agréable à suivre et ce premier levé de soleil encore plus touchant.

Un petit chef d’œuvre graphique qui redore le blason du genre héroïc fantasy et dont on a hâte de découvrir l’adaptation animée.

Retrouvez cette BD dans MON TOP 2011 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :