Gilles Rochier – TMLP


Gilles Rochier rebobine la cassette d’un drame… social

Gilles Rochier - TMLP TMLP (Ta mère la pute) est un acronyme qui symbolise l’ambiance pesante qui règne dans ces cités où certaines mères doivent recourir à la prostitution afin de boucler les fins de mois difficiles. Le sujet est bien évidemment tabou parmi les habitants des quartiers et si tout le monde est au courant, personne n’en parle…

Né en 1968, Gilles Rochier est l’un des premiers pensionnaires de ces banlieues parisiennes qui virent le jour début des années 70. C’est par petites touches qu’il revient sur certains passages de son enfance. Partageant des bribes du quotidien de mômes pas forcément méchants, il revient sur le contexte d’un drame qui a marqué sa jeunesse. Des parties de foot sur les terrains vagues des cités aux vols à la supérette locale, en passant par quelques bastons, l’auteur pointe du doigt des petits riens insignifiants du quotidien de ces jeunes banlieusards. Au fil des pages et des quatre cents coups, la tension qui règne devient néanmoins palpable. Une atmosphère pesante, capable de transformer une querelle anodine autour d’une cassette audio en une tragédie qui poussera Gilles Rochier à produire ce one-shot.

Visuellement, cet album n’a rien de chatoyant. Le dessin ne cherche jamais à séduire, mais va à l’essentiel, tout comme cette colorisation peu reluisante, qui oscille entre un gris couleur béton et un marron boueux. Un graphisme sans fioritures qui colle parfaitement au sujet.

Un très bon one-shot, que vous pouvez également retrouver dans mon best of de la sélection officielle du Festival d’Angoulême 2012 !

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

Gilles Rochier - Ta mère la puteLisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !

7 Réponses to “Gilles Rochier – TMLP”

  1. Il me plairait cet album, à coup sûr.

  2. Heureusement que tu as précisé le titre. Je me demandais ce qu’il pouvait bien signifier! 🙂 Sans doute est-ce une histoire très violente? Je n’aime pas non plus ces couleurs qu’affectionnent pourtant, me semble -t-il, de nombreux coloristes (serait-ce une mode?), cependant je trouve la couverture plutôt bien faite! J’aimerai prendre connaissance de cet album. Joyeuses fêtes aussi.

  3. Encore une belle découverte aujourd’hui chez toi. Tu as l’art de dénicher des albums de qualité pas vraiment grand public !

  4. Je l’avais vus passer sur Fb … Titre très fort, très tenté de le lire .

  5. Le sujet m’attire, même s’il n’est guère joyeux… Ca a tout l’air d’être un titre marquant, je note !

  6. […] qui traduisent les mal-êtres, les colères ou les bonheurs de ses personnages. Comme le souligne Yvan, il n’y a pas de recherches […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :