Stassen – Déogratias & Les Enfants


Le génocide du Rwanda !

Stassen - Déogratias & Les EnfantsComment décrire une chose d’indescriptible comme le génocide du Rwanda ? En décrivant la vie de Déogratias avant et après le génocide via des flash-backs habiles, Stassen parvient à nous faire imaginer l’atrocité de ce qui c’est passé pendant le génocide sans pour autant coller une image dessus et c’est bien là que se situe la force de cette bd ! Comment raconter une folie collective avivée par une propagande raciste des médias et qui fait que l’on tue ses proches, ses voisins et ses amis de façon la plus horrible qu’il soit ?

Même si Stassen a le mérite de décrire un génocide (dont on a trop peu parlé) de façon très habile, j’ai eu du mal à m’identifier au personnage principal qui, plongeant dans l’alcool pour oublier, se déshumanise totalement, errant sans but au milieu d’un décor africain très bien dessiné, ce qui m’a empêché d’entrer totalement dans l’histoire et me donne l’impression d’avoir manqué quelque chose ! J’ai donc apprécié sans accrocher, ce qui m’empêche sans doute de crier au chef-d’oeuvre comme la plupart des lecteurs, mais j’ai tout de même l’impression de presque devoir m’en excuser … bizarre !

Stassen - Déogratias & Les EnfantsDeogratias avait réussi à décrire le génocide du Rwanda sans pour autant le montrer. Dans « Les Enfants », Stassen décrit l’abandon des enfants du génocide qui errent entre la tragédie qu’ils viennent de vivre et un lendemain sans perspectives.

Une jeune suédoise, gérante d’un centre humanitaire, tente d’offrir un foyer/refuge à ces enfants, mais étant incapable de leur offrir un lendemain rempli d’espoir, lentement les enfants rejoindront la violence qui les entoure pour sombrer avec le reste du pays dans un désespoir inéluctable.

Si, comme pour « Deogratias » le dessin m’a fort plu, l’histoire en elle-même ne m’a pas trop accrochée. Stassen a beau avoir l’art de remplir la nuit d’étoiles comme nul autre, je ne peux lui en donner plus de 3 pour cette nouvelle tragédie africaine.

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

6 Réponses vers “Stassen – Déogratias & Les Enfants”

  1. Je connais la tragédie du Rwanda (et l’attitude souvent critiquable de la France! mais j’avoue ne pas être très tenté par la BD surtout avec les restrictions que tu formules.

  2. L’ile au trésor a produit le même effet chez toi que chez moi ? J’ai également envie de relire les Stassen ^^
    J’ai eu beaucoup de mal à lire Deogratias. Je trouve qu’il s’appuie sur une violence ou une folie réellement malsaine

  3. L’île au trésor me tente beaucoup. Je pense par contre que je vais faire l’impasse sur les deux titres que tu présentes aujourd’hui.

  4. Difficile de bien cerner ces deux volumes mais vu ce que tu en as pensé, je ne vais pas les retenir.

  5. Pas sûr que ce genre de BD me plaise… Trop de bémols de ta part…

  6. Tout comme toi , j’ai de la diificulté à aimer une histoire dont les personnage principal est déplaisant. J’Ai lu un dimanche à la piscine à Kigali, un roman de Courtemanche et je ne crois plus avoir besoin de lire sur ce génocide tellement ce roman est fabuleux dans toute son horreur, je te le conseille fortement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :