Brian K. Vaughan et Stuart Immonen – Ultimate X-Men, Nord Magnétique


La fin d’un run très décevant !

Brian K. Vaughan et Stuart Immonen - Ultimate X-Men, Nord MagnétiqueAprès le run de Mark Millar (tomes 1 à 3) et celui de Brian Michael Bendis (tome 4), ce sixième volume conclut le run de Brian K. Vaughan (Y : Le Dernier Homme, « Les Fugitifs »), entamé lors du tome précédent. Ce nouveau Marvel Deluxe reprend les épisodes US Ultimate X-Men #58-#65, Ultimate X-Men Annual #1, Ultimate X-Men / Fantastic Four #1, Ultimate Fantastic Four / X-Men #1 et Ultimate X-Men #1/2 et autant vous le dire tout de suite : ce n’est vraiment pas terrible. La seule bonne nouvelle est que le run suivant sera l’œuvre de Robert Kirkman, le scénariste de Walking Dead et Invincible.

Le premier récit (épisode #58, A Hard Lesson) se concentre sur le professeur Xavier, qui se retrouve otage d’un braqueur de banque alors qu’il cherche à récupérer l’argent de l’école des mutants. J’ai pris plaisir à retrouver le dessin de Steve Dillon (qui ne fait jamais l’unanimité), mais pour le reste, cette histoire ne casse pas trois pattes à un canard.

Le deuxième récit (épisodes #59 à #60, Shock And Awe) nous emmène au Canada en compagnie de Wolverine et d’Ororo et développe un peu le passé de cette dernière tout en proposant un nouveau vilain (Deathstrike) qui va leur mener la vie dure. Le récit n’est pas mauvais, mais ne marque pas les esprits.

Le troisième récit (épisodes #61 à #65, Magnetic North) est probablement le moins mauvais de cet album. Ce récit, qui relate une tentative d’évasion de Magneto, oppose les X-Men, les Ultimates, les élèves d’Emma Frost et les comparses de Magneto et joue surtout la carte de l’action. Si j’ai eu un peu de mal avec le rôle joué par les Ultimates, Brian K. Vaughan parvient tout de même à gérer trois équipes de super-héros au sein d’une intrigue qui n’est pas dénuée d’intérêt. Par contre, si généralement j’apprécie beaucoup le dessin de Stuart Immonen sur d’autres séries, il a tout de même plus de mal à me convaincre sur cette saga.

Quant au reste de l’album, ni l’Annual (Ultimate sacrifice), dessiné par Tom Raney et mettant en scène Gambit et Malicia, ni le cross-over Ultimate X-Men/Fantastic Four, signé Mike Carey et Pasqual Ferry, n’ont réussi à me convaincre. Quant au dernier récit (Burial service), imaginé par Geoff Johns et dessiné par Aaron Lopresti, il est beaucoup trop court pour pouvoir relevé le niveau de l’ensemble.

Bref, le plus mauvais album de la série et si la suite n’était pas signée Robert Kirkman, je m’arrêterais sans doute là.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :