Corbeyran et Gwangjo – Léa ne se souvient pas comment fonctionne l’aspirateur


Une amnésie ménagère intrigante !

Corbeyran et Gwangjo - Léa ne se souvient pas comment fonctionne l'aspirateurAprès avoir lu les séries plus commerciales d’Eric Corbeyran, j’avais découvert son côté plus intimiste en lisant Elle ne pleure pas elle chante. Convaincu par cette dernière lecture, je décide donc de m’attaquer à cet album au titre particulièrement intriguant.

Ce one-shot raconte tout d’abord l’histoire d’un écrivain en panne d’inspiration, un sujet qui ne déborde donc pas d’originalité. Lorsque Louis Levasseur, l’auteur à court d’idées, découvre le journal intime de son ancienne voisine dans un sac poubelle, le récit devient déjà beaucoup plus intéressant et la raison est toute simple : Léa, l’ex-voisine, est apparemment victime d’une étrange pathologie psychique. C’est l’envie de découvrir l’origine du traumatisme de Léa qui incite le lecteur à tourner les pages de cet album, espérant enfin découvrir pourquoi elle est victime d’une amnésie ménagère qui ne l’empêche pas seulement d’utiliser l’aspirateur, mais également le grille-pain ou la machine à laver.

Entretenant savamment le mystère à l’aide d’une narration particulièrement efficace qui effectue des allers-retours sans jamais perdre le lecteur, Corbeyran parvient également à prendre le lecteur à contre-pied, le temps d’un final habile qui donne une autre tournure au récit, tout en soulevant un problème de société grave.

Si Léa ne se souvient pas comment fonctionne l’aspirateur, l’auteur sud-coréen Gwangjo n’a par contre pas oublié comment dessiner. Même s’il trahit ses origines au niveau de mimiques parfois exagérées et d’insertions humoristiques assez inutiles, son crayonné distille parfaitement les émotions de personnages particulièrement expressifs, tout en insufflant beaucoup de mélancolie à l’ensemble.

Un très bon one-shot !

Ils en parlent également : Noukette, Yaneck, Mo’, Soukee

2 Réponses vers “Corbeyran et Gwangjo – Léa ne se souvient pas comment fonctionne l’aspirateur”

  1. Tout à fait d’accord avec toi. J’espère que Gwangjo se verra proposé de nouveaux projets en france. Il fait une belle transition entre l’asie et l’europe, niveau graphismes.

  2. Soufflée par le travail de Gwangjo… mais le message de Corbeyran est convenu. Je trouve cela dommage, car on oublié assez vite cet album une fois qu’il est refermé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :