Motorô Mase – Ikigami, Préavis de mort T10


Le dernier préavis de mort !

Motorô Mase - Ikigami, Préavis de mort T10À l’inverse des tomes précédents, ce dernier volet ne fait qu’une victime de l’Ikigami.

C’est dans la première moitié de cet album que Fujimoto délivre le dernier préavis de décès de cette série. La victime qui n’aura plus que 24 heures à vivre se nomme cette fois Nakagami, un jeune policier de la brigade Kokuhan de la police de la prospérité nationale, qui est sujet à des débordements de violence et qui ne parle plus à sa mère depuis qu’il l’a frappée. Cette très bonne histoire permet notamment de s’interroger sur le fait de prévenir les proches de ceux qui recevront l’Ikigami.

La deuxième partie de l’album se concentre sur son personnage principal, Fujimoto, sur la loi de la prospérité nationale et sur les événements qui secouent le pays. L’auteur lève tout d’abord le voile sur le contexte géopolitique de ce pays allié du Japon qui doit faire face à l’ombre menaçante d’une guerre imminente, suite aux attaques de la Fédération. Les émeutes contre la Loi de Prospérité Nationale se multiplient également, poussant même Fujimoto à assumer ses opinions sur ce système absurde. Alors que l’on croyait notre héros à l’abri depuis le départ du « poste de surveillance idéologique », l’auteur nous réserve donc encore quelques rebondissements surprenants lors de ce final.

La présence d’une délégation japonaise, venue inspecter le fonctionnement de la loi de sauvegarde de la prospérité nationale, en vue d’une application éventuelle sur le sol nippon, permet également de concentrer ce dernier volet sur cette loi et de lever le voile sur les véritables motivations du gouvernement.

Si cette conclusion mêlant politique et suspens permet de clôturer cette excellente saga en dix tomes, certains rebondissements sont malheureusement un peu trop rapides et certains passages trop vite survolés. Mais malgré une conclusion un peu hâtive, la lecture de cette saga reprise dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême 2010 et recommandée par le Jury du Prix Asie-ACBD (Association des critiques et journalistes de Bande Dessinée), est fortement conseillée.

Notons finalement que Kazé propose également une version collector de ce dernier tome, limitée à 2000 exemplaires, contenant une figurine exclusive de Fujimoto.

Retrouvez d’ailleurs ce manga dans mon Top de l’année !

Une Réponse to “Motorô Mase – Ikigami, Préavis de mort T10”

  1. 10 tomes seulement? En même temps, vu comment les huit premiers étaient redondants, c’est tant mieux.
    Ce que tu en dis me laisse dans mon idée: Ikigami était un concept qui pouvait permettre de développer une longue série, mais Motoro Mase est passé à côté du potentiel de son sujet. Vu à quelle vitesse la fin de l’histoire est bouclée, je ne pourrai que rester su ma fin.
    C’est très dommage, si l’auteur avait eu les cojones de proposer une série un peu plus politique dans le fond, elle aurait pu être fantastique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :