Bill Willingham et Mark Buckingham – Fables T16, La grande alliance


Cross-over entres les séries de l’univers de Fables !

Bill Willingham et Mark Buckingham - Fables T16, La grande allianceAprès un quatorzième tome qui bouclait la guerre entre les Fables et l’Adversaire, le tome précédent débutait une nouvelle ère, L’Âge des ténèbres, en présentant un ennemi plus puissant encore : Monsieur Dark !

Si cet album poursuit les aventures de ces héros issus de contes et légendes, il marque également un cross-over entre les différentes séries de l’univers de Fables. « La grande alliance » reprend en effet les épisodes #83 à #85 de « Fables », les épisodes #33 à #35 de « Jack of Fables », ainsi que les trois épisodes de la minisérie « The Literals ». Il est donc fortement conseillé d’avoir lu les six tomes du spin-off « Jack of Fables », avant d’entamer cette lecture, car les principaux protagonistes des deux sagas vont se rejoindre dans cet album.

C’est au moment où les Fables ont trouvé refuge à la Ferme, suite à la destruction de Fableville, que Jack Horner choisit de faire son grand retour, amenant dans son sillage une menace encore plus grande (et surtout plus imminente) que celle de Mr. Dark. Kevin Thorne, le plus puissant des Littéraux, a en effet décidé de réécrire l’histoire des Fables en commençant par effacer tout ce qu’il a déjà créé. La fin des Fables est donc proche !

Ce tome n’est probablement pas le meilleur de la série, mais il a le mérite de mettre fin aux intrigues liées aux Littéraux et réserve également quelques bonnes surprises. Il y a tout d’abord les auteurs qui s’amusent avec Bigby, le transformant en tout et n’importe quoi, même en éléphant rose. Mais il y a également l’arrivée du fils de Jack Horner, Jack of Frost, qui découvre un père égale à lui-même, profitant de tout le monde, notamment de la mort de Blue.

Visuellement, Mark Buckingham s’occupe du dessin de quatre des neuf épisodes de ce cross-over, tandis que le reste des illustrations sont l’œuvre de Tony Akins et Russ Braun. Ces derniers ne sont pas des inconnus au sein de cette série et proposent un style qui est parfaitement en accord avec celui de Buckingham.

Advertisements

2 Réponses to “Bill Willingham et Mark Buckingham – Fables T16, La grande alliance”

  1. Pour moi, c’est un des pires (peut-être le pire) tomes de Fables. Personnellement, je n’ai pas lu Jack Of Fables, ce qui pose peu de problèmes de compréhension. Il y a un léger temps pour tout cerner, mais cela se fait assez vite. Par contre, cela m’a conforté dans ma position de ne pas trop aller du côté de Jack Of Fables. Je trouve d’ailleurs le ton peu approprié à Fables et c’est assez mal inséré au milieu des enjeux actuels. Par contre, visuellement parlant, il est vrai que tout est plutôt en accord, c’est bien fait de ce côté-là.

    • J’ai lu Jack of Fables, j’étais donc habitué au ton plus léger de la série. MAis malgré cela, je trouve ce tome moins bon que les autres. Vivement le retour de Mr. Dark 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :