Zidrou et Serge Ernst – Boule à zéro


L’univers des enfants hospitalisés par Zidrou et Ernst !

Zidrou et Serge Ernst - Boule à zéro« Boule à zéro » invite à suivre les pas de Zita Sayyah, une jeune fille de treize ans qui vit depuis près de neuf ans dans la chambre 612 de l’hôpital Le Goff. La petite patiente d’origine marocaine est le boute-en-train du service et son côté espiègle séduit dès les premières planches. L’univers de celle que l’on surnomme « Boule à zéro » depuis que les nombreuses séances de chimiothérapie ont eu raison de sa chevelure, n’a pourtant rien de réjouissant. Ses conversations avec Madame ou Monsieur La Mort et ses pannes de cœur sont d’ailleurs là pour nous le rappeler.

Les auteurs ont néanmoins choisi de ne pas sombres dans le pathos en nous invitant à venir fêter le treizième anniversaire de la petite. C’est dans cette ambiance déjà plus festive que le lecteur découvre une galerie de personnages délicieusement attachants. De la complicité des membres du personnel soignant aux surnoms amusants des autres malades (Wilfrite le grand brûlé, Puzzle pour la fille aux os brisés, Supermalade, 90% coton, …), tout est fait pour que le lecteur se sente un peu plus à l’aise dans un environnement qu’il imaginait probablement moins accueillant.

La qualité principale de cet album est donc d’avoir su aborder un sujet grave et délicat avec énormément de justesse, mais surtout avec beaucoup de tendresse et d’humour. En optant pour le rire comme exécutoire à cet environnement difficile, les auteurs évitent donc de tomber dans le larmoyant et proposent une bande dessinée pleine d’humanité et de sensibilité, sans pour autant tourner le dos à la réalité. En dédiant cet album à toutes les Marine du monde, Serge Ernst se souvient de la fille d’un ami qui a gagné son combat contre un cancer du rein et démontre que ce projet lui tient à cœur. En donnant vie à des personnages aussi expressifs qu’attachants et en proposant un graphisme qui met l’accent sur le regard optimiste et enfantin des patients, tout en tournant le dos à l’aspect lugubre de l’endroit, il livre un bien bel album et un superbe témoignage qui comblera petits et grands.

Du coup, j’ajoute Zidrou à la liste de mes auteurs préférés !

Ils en parlent également: Yaneck, David

bd du mercredi Allez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !
Publicités

9 Réponses to “Zidrou et Serge Ernst – Boule à zéro”

  1. Je partage complètement ton avis, merci de faire la promotion de cet album dans la BD du Mercredi. Il mérite d’être lu et commenté. ^^

  2. Moi aussi j’avais beaucoup aimé cet album tout en finesse et d’une rare intelligence.

  3. je note! encore une facette de Zidrou à découvrir!!

  4. J’aime beaucoup Zidrou ! Et ton avis tombe à pic, j’ai commandé Boule à zéro pour mes collégiens… et je vais forcément la lire avant eux ! Peut-être à mercredi prochain alors ! 😉

  5. Je ne connaissais pas encore Zidrou mais vu ce que tu en dis, je vais le mettre dans mes prochaines lectures, c’est sûr!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :