Miguelanxo Prado – Ardalén, Vent de mémoires


Dans les méandres de la mémoire !

Miguelanxo Prado - Ardalén, Vent de mémoiresMiguelanxo Prado n’est pas l’auteur espagnol le plus prolifique et il aura donc fallu attendre plus de cinq ans après cette belle brique de plus de 250 pages. Avec Ardalén, l’artiste propose cette fois de plonger dans les méandres de la mémoire…

Cet album relate la quête d’une femme, Sabela, qui recherche des informations à propos de son grand-père. Ce dernier, comme beaucoup d’Espagnols, avait quitté son pays pour chercher son bonheur à Cuba, mais n’était jamais revenu. Armée de quelques photos et objets de son aïeul, la jeune femme débarque dans un petit village de montagne à la recherche de quelqu’un qui pourrait l’avoir connu. Elle tombe sur Fidel, qui pourrait probablement l’aider à en savoir plus, mais dont la mémoire est plus que vacillante…

Ardalén relate donc la rencontre entre une femme en quête d’identité et un vieil homme qui perd progressivement la sienne. Vivant dans un monde peuplé de figures oniriques, hanté par quelques fantômes et parsemé de souvenirs qui ne sont pas forcément les siens, le vieil homme est tout heureux de voir que quelqu’un prête encore attention à ses dires. Elle, ivre de renseignements, est prête à faire le tri des souvenirs, dans l’espoir de retrouver une trace de son grand-père.

« C’est pour cela que se souvenir n’est pas sans danger. Mais celui qui n’a pas de mémoire, n’a pas non plus de vie. »

Mais, l’Ardalén est aussi un vent du large, qui naît sur les côtes américaines et traverse l’océan, emmenant avec lui l’odeur de la mer et les souvenirs des marins disparus jusque sur le continent européen. Ce « Vent de mémoires » qui nourrit le quotidien de Fidel et alimente ses visions, contribue à plonger le récit dans une ambiance onirique envoûtante. Malgré ce mélange osé entre réalité et fantastique, la trame du récit demeure finalement assez accessible. De plus, Prado développe plusieurs petites intrigues parallèles qui nourrissent brillamment l’intrigue et permettent de découvrir des fragments de vie de personnages secondaires. L’auteur insère également des articles scientifiques, des rapports hospitaliers, des extraits d’état civil, des visas d’immigration et autres documents qui contribuent à ancrer cette histoire onirique dans la réalité.

Visuellement, chaque case dessinée par Prado invite au voyage et contribue à baigner l’histoire dans les souvenirs de Fidel. Alliant onirisme et beauté, ce graphisme somptueux rend tout texte superflu et contribue à l’ambiance contemplative de l’ensemble.

Retrouvez cet album dans mon Top de l’année et dans mon Top du mois.
http://picasion.com/i/1UhtX/

bd du mercredi Allez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

9 Réponses to “Miguelanxo Prado – Ardalén, Vent de mémoires”

  1. Je te lis en diagonal parce qu’il a rejoint ma pal il y a peu. Je crois que je vais apprécier…

  2. « Coeur de pierre », « Ardalen »… vous me ruinez… 😛

  3. Là je craque en plus tes planches sont magnifiques !

  4. Rhoooo que c’est beau ! Ça fait envie tout ça dis moi !

  5. J’en suis tenté et j’attendais un avis mais je vais patienter encore un peu ^^

  6. Ohh, les images me plaisent, l’histoire et le dépaysement aussi ! Je note, bien évidemment

  7. Belle histoire et beaux dessins! Je vais la rechercher!

  8. […] me suis pourtant facilement laissée tenter suite à la lecture de la chronique d’Yvan et à l’invitation de Jérôme de partager une nouvelle lecture commune. J’étais donc conquise […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :