S.M. Vidaurri – Iron ou la guerre d’après


Que faire à la fin d’un conflit armé ?

S.M. Vidaurri - Iron ou la guerre d'aprèsCette première œuvre de S.M. Vidaurri aborde la guerre d’après, ce moment où le conflit est officiellement terminé, mais où les plaies ne sont pas encore cicatrisées et où les acteurs n’ont pas encore pu ou voulu effacer les événements passés.

En situant son récit dans un endroit perpétuellement enneigée et recouvert d’un épais brouillard, l’auteur efface tout repère géographique ou temporel. Cette universalité du sujet se prolonge au niveau des personnages, qui n’ont pas de visage humain, mais qui sont représentés sous forme d’animaux.

Dans ce pays qui se relève péniblement d’une guerre civile, une poignée de vaincus refuse d’abandonner le combat et dérobe des documents secrets aux forces gouvernementales afin de préparer un attentat contre le pouvoir en place. Au fil des pages, le lecteur découvre progressivement tous les acteurs de ce complot, manichéisme du lâche à l’innocent, en passant par l’indécis. Sans véritablement s’attacher aux différents personnages, le lecteur saura apprécier la complexité de leurs relations, ainsi que leur questionnement.

L’auteur demeure volontairement flou sur les origines de cette guerre civile et préfère se concentrer sur ses conséquences et sur ce moment particulièrement trouble juste après le conflit, où règne une atmosphère riche en incertitudes. Faut-il poursuivre le combat ou s’accrocher à des valeurs devenues subitement plus floues ? S.M. Vidaurri propose donc un récit d’espionnage qui parle d’idéaux, d’honneur et d’engagement, mais également une histoire de famille, de transmission et de filiation.

« J’ai fait des choses dont je ne suis pas fier, et d’autres qui je l’espère, un jour, nous rendrons fiers. Je combats depuis trop longtemps pour pouvoir faire la différence. »

Visuellement, cette première réalisation est une véritable réussite. Le travail au niveau de la colorisation et de l’ambiance est remarquable et insuffle un mélange de poésie, d’incertitude et de tension à chaque planche.

Une excellente surprise !

2 Réponses to “S.M. Vidaurri – Iron ou la guerre d’après”

  1. Une première oeuvre très maîtrisée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :