PunisherMax, Secrets et mensonges (Tome 7)


La fin de PunisherMax !

PunisherMax, Secrets et mensonges (Tome 7)Depuis la fin du run de Jason Aaron (Lisez Scalped ! ) et Steve Dillon (Lisez Preacher !), Panini nous sert des petites histoires indépendantes qui font surtout office de rallonge. À l’instar du tome précédent, ce septième volet propose à nouveaux plusieurs one-shots indépendants dédiés au Punisher. Si le tome précédent était assez dispensable, celui-ci, qui reprend les épisodes #1 à #5 de Untold Tales of Punisher MAX, contient quelques bons récits. Il faut d’ailleurs en profiter car il n’y a plus de rallonges prévues au programme et cet album réunit donc bel et bien les dernières aventures de Frank Castle en version Max.

La première histoire (Collision), signée Jason Starr et Roland Boschi, raconte les déboires d’un garagiste parieur qui accepte d’effectuer une sale besogne pour la mafia locale afin d’effacer son ardoise. Sa route croisera évidemment celle du Punisher. Le récit est plutôt sympa, tout comme le graphisme.

Le deuxième récit (Là où le diable ne reste pas), signé Jason Latour et Conner Willumsen, se déroule dans la grange d’une famille de criminels qui a réussi à capturer le Punisher. Si l’atmosphère tendue de ce huis-clos fonctionne bien, tout comme le dessin assez brut de Connor Willumsen, je suis moins fan de ce scénario qui n’explique pas vraiment la capture (assez improbable) de Frank Castle par ces petites frappes.

Le troisième épisode (Le ruban), signé Megan Abbott et Matteo Buffagni, invite à suivre les pas d’un homme qui accoste une femme qu’il croise chaque jour en rentrant du travail. Même si la fin est assez prévisible, le scénario de cette nouvelle histoire de vengeance est très plaisant, tout comme les femmes en bikini dessinées par Matteo Buffagni.

L’avant-dernière histoire (Chasse à l’ombre), signée Nathan Edmondson (Qui est Jake Ellis ?) et Fernando Blanco, propose une chasse à l’homme avec un Frank Castle qui remonte progressivement jusqu’au sommet d’un gang comme lui seul sait le faire. Un bon chapitre.

Le dernier épisode (La meilleure revanche), signé Skottie Young, raconte l’histoire d’un enfant dont le père était comptable pour la mafia. L’histoire n’est pas mauvaise et la conclusion est parfaite pour cette dernière aventure de Frank Castle en version Max.

Bref, un dernier tome qui ravira les fans du Punisher en attendant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :