Joe Hill, Jason Ciaramella et Zach Howard – The cape


Une nouvelle réussite du fils de Stephen King !

Joe Hill, Jason Ciaramella et Zach Howard - The capeJoe Hill n’est pas uniquement le fils de Stephen King, c’est également un auteur talentueux à qui l’on doit l’excellente série Locke & Key, également publiée chez Milady Graphics. « The Cape » est l’adaptation d’une nouvelle de Joe Hill par Jason Ciaramella (au scénario) et Zach Howard (au dessin).

Ce one-shot raconte l’histoire de deux frères qui avaient pour habitude de jouer aux super-héros quand ils étaient gamins. De nos jours, il n’y en a plus qu’un des deux, diplômé à Harvard, qui brille, tandis que l’autre est devenu un loser qui multiplie les petits boulots quand il ne se contente pas de jouer aux jeux vidéo depuis son divan. Lorsqu’il retrouve la cape qui faisait de lui un héros étant enfant et qu’il découvre que celle-ci lui procure bel et bien des pouvoirs, le moment est cependant venu pour lui de prendre un nouvel envol…

Si le lecteur a droit à la énième genèse d’un super-héros dans un monde pourtant dénué de super-pouvoirs, il a surtout de nouveau droit à l’histoire d’un surhumain qui pète les plombs, genre « Black Summer » ou « Irrécupérable ». Malgré cette impression de déjà-vu, le récit s’en sort avec les honneurs sur la longueur. En s’envolant dans les airs, le jeune héros va en effet entraîner ses proches dans une véritable descente aux enfers. Au fil de flashbacks savamment distillés, le lecteur va progressivement comprendre l’origine de cette chute libre et de toute cette rancœur. L’histoire ne fait pas de concession et sombre très vite dans une spirale de violence, tout en invitant le lecteur à s’interroger sur les raisons de toute cette colère. Remontant jusqu’à l’enfance de cet encapé, l’auteur dévoile progressivement une vie pleine de rancœur qui finit par sombrer dans la paranoïa et la psychose. Visuellement, le dessin de Zach Howard accompagne d’ailleurs avec brio la noirceur croissante du récit.

Une excellente surprise et je me réjoui d’avance de savoir qu’une autre mini-série, intitulée « The Cape : 1969 », de la même équipe créative est déjà sortie en 2012 outre-Atlantique.

Un one-shot qui mérite d’ailleurs une petite place dans mon Top de l’année.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :