Grant Morrison présente Batman: Le retour de Bruce Wayne (Tome 5)


Morrison ressuscite Batman tout en revisitant sa mythologie.

Grant Morrison présente Batman: Le retour de Bruce Wayne (Tome 5)Ce tome poursuit le long run de Grant Morrison sur Batman au sein de cette collection DC Signatures, destinée à mettre en valeur le travail d’un auteur sur un héros. Si L’Héritage Maudit, le premier des huit tomes prévus, présentait Damian Wayne, le fils de Bruce issu d’une ancienne aventure avec Talia Al Ghul, que Batman R.I.P confrontait Batman à une mystérieuse organisation du Gant Noir, que Nouveaux Masques, sans Bruce Wayne, suivait le duo composé de Dick Grayson et Damian Wayne et que le tome précédent s’intéressait aux aventures paranormales du Dark Knight, celui-ci ressuscite Batman tout en revisitant sa mythologie. Tout un programme !

Ce cinquième volet reprend donc les six épisodes de la mini-série « Return of Bruce Wayne ». Bruce Wayne n’étant évidemment pas mort, mais envoyé à l’aube de l’humanité par Darkseid, il doit ici retrouver son chemin dans le temps, tout en évitant de tomber dans le piège de cette terrible machination temporelle imaginée par Darkseid. Le principe de cette saga est donc assez simple : proposer six numéros dessinés par des auteurs différents et se déroulant chacun à une époque différente. Par contre, Grant Morrison veut de nouveau en faire trop et livre finalement un récit particulièrement complexe. Si la recherche de soi d’un Bruce amnésique et perdu dans le temps est assez intéressante, cette revisite de la mythologie de Batman n’est cependant pas facile d’accès.

Le premier épisode, dessiné par Chris Sprouse (Tom Strong…), invite à suivre un Bruce Wayne amnésique, coincé au paléolithique au milieu d’une guerre entre clans. Cette aventure préhistorique est l’occasion pour Morrison de faire apparaître un premier sidekick qui fait fortement penser à Dick Grayson. La deuxième histoire propose une chasse aux sorcières dessinée par Frazer Irving (Batman And Robin). Morrison y remonte à l’origine de la malédiction qui frappe la famille Wayne. Le bond suivant, mis en images par Yannick Paquette, transforme Bruce Wayne en pirate. Cette histoire, qui se déroule en compagnie du célèbre Barbe-Noire, montre un héros très à l’aise dans les grottes obscures et contribue à la construction du mythe de l’homme chauve-souris. Le quatrième épisode se déroule au Far West et invite à croiser Jonah Hex. La suite est particulièrement intéressante car elle nous emmène au XXème siècle et invite Bruce Wayne à enquêter sur le meurtre de ses propres parents. Le dernier chapitre sert à ramener le héros dans le présent, mais la pirouette scénaristique utilisée à cet effet ne ravira certainement pas tout le monde.

Recyclant des personnages connus, retraçant la vie des ancêtres de Bruce Wayne et revenant sur l’histoire de Gotham City, Grant Morrison propose des aventures variées et d’une richesse incroyable. Certains passages sont malheureusement plus faibles et le tout est assez mal rythmé, sans parler de ce compte à rebours qui ne fonctionne pas du tout. Mais ce qui dérange le plus, ce sont les pirouettes scénaristiques indigestes et capillo-tractés, ponctuées d’une ellipse finale peu convaincante.

Visuellement, le travail des six dessinateurs est assez inégal, avec des changements de style trop flagrants. Yanick Paquette et Frazer Irving sont les deux qui parviennent tout de même à sortir du lot.

Bref, un cinquième tome d’une grande richesse, mais assez difficile d’accès, comme c’est malheureusement souvent le cas avec Grant Morrison.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :