Geoff Johns et Doug Manhke – Green Lantern, La vengeance de Black Hand (Tome 2)


Les Gardiens perdent la tête !

Geoff Johns et Doug Manhke - Green Lantern, La vengeance de Black Hand (Tome 2)Ce deuxième tome du reboot de la série Green Lantern reprend les épisodes #7 à #12 de Green Lantern, ainsi que le Green Lantern Annual 1.

Le premier volet invitait non seulement le lecteur à découvrir un héros désabusé, privé de son fameux anneau depuis les événements de “War of Green Lantern” et destitué de ses pouvoirs par des Gardiens de l’Univers aux choix parfois surprenants, mais surtout un Sinestro ayant à nouveau pu prêter serment en tant que Green Lantern après avoir trahi le Corps pour la force jaune. C’est d’ailleurs son ennemi juré qui avait permis à Hal Jordan d’entrevoir une lueur d’espoir verte en lui promettant un nouvel anneau en échange de son aide.

Après cette première mission en duo ayant pour enjeu le sauvetage de la planète natale de Sinestro, ce dernier revient une nouvelle fois quémander l’aide de Hal Jordan. Si la première collaboration entre Hal et son ancien mentor était intéressante à suivre, celle-ci s’avère particulièrement riche en révélations et en rebondissements. De Black Hand, qui n’a pas dit son dernier mot, à la tribu Indigo, en passant par Abin Sur et les Gardiens d’Oa, Geoff Johns utilise à merveille les différents personnages de cette saga intergalactique. La palme revient à nouveau au personnage de Sinestro, à qui l’auteur parvient à donner beaucoup de profondeur en s’attaquant à son côté plus humain.

Geoff Johns propose donc à nouveau de l’action, mais soigne également le développement psychologique de ses personnages et propose une intrigue prenante et riche en révélations. L’auteur dévoile tout d’abord le secret de la tribu Indigo, ce Corps plein de compassion, dont on ne savait pas encore grand-chose. Des origines d’Indigo-1 à leurs méthodes de recrutement surprenantes, en passant par le rôle d’Abin Sur, cette première partie d’album est vraiment excellente. La suite n’est pas en reste, car l’auteur propose de découvrir ce qu’il est advenu de William Hand à la fin de Blackest Night et lève le voile sur le plan des Gardiens d’Oa, pour conclure sur une superbe double-page qui annonce le prochain gros évènement : L’Avènement de la Troisième Armée. Tout un programme !

Visuellement, la qualité est également au rendez-vous avec un Doug Manhke qui livre des planches lisibles et dynamiques et un dessin parfaitement mis en couleurs par un Alex Sinclair tout aussi inspiré. Comme c’est souvent le cas, Doug Mahnke n’est pas le seul artiste actif sur ce tome. L’épisode #12 est ainsi l’œuvre de Renato Guedes et Jim Calafiore, qui font du bon boulot, mais sans parvenir à égaler le travail de Manhke. Pour l’Annual, on retrouve par contre Ethan Van Sciver et Pete Woods, où surtout le premier s’en sort avec brio.

Un excellent album que vous pouvez également retrouver dans mon Top de l’année !

Une Réponse to “Geoff Johns et Doug Manhke – Green Lantern, La vengeance de Black Hand (Tome 2)”

  1. Moi je suis cette série dans le mag Green Lantern Saga, et je la trouve très efficace. Ceci dit, je préfère Green Lantern Corps, depuis un moment, qui propose des personnages vraiment très intéressants et de bonnes intrigues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :