Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti – Seuls, Les Terres Basses (Tome 7)


Au fond du trou !

Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti - Seuls, Les Terres Basses (Tome 7)Le premier cycle de cinq tomes avait permis d’en apprendre un peu plus sur la condition des jeunes héros de cette saga, amis en laissant évidemment suffisamment de zones d’ombre pour justifier ce second cycle. Les spéculations concernant l’étrange phénomène qui a totalement bouleversé le quotidien de Camille, Leïla, Terry, Yvan et Dodji continuent donc d’aller bon train. La théorie de la « quatrième dimension et demie » du tome précédent était à ce titre assez séduisante, même si elle ne permettait évidemment pas d’élucider tous les mystères, comme celui des quinze familles. Mais bon, il faut bien que Fabien Vehlmann en garde un peu sous la main et entretienne le mystère qui enveloppe son histoire. Et ce n’est d’ailleurs pas ce tome qui viendra apporter toutes les réponses… au contraire…

De leur quartier qui s’enfonce dans la terre à la multiplication d’enfants zombis, en passant par un fantomatique sauvage qui n’apparaît qu’en reflet, ce septième volet est en effet particulièrement riche en évènements fantastiques qui viennent encore complexifier la donne. La situation devient d’ailleurs tellement critique, que les bandes de Saul et Dodji sont même obligées de collaborer malgré leurs différents.

Fabien Vehlmann multiplie donc les rebondissements et livre à nouveau une aventure haletante qu’il enveloppe d’une bonne dose d’angoisse, sans oublier de parsemer son suspense de fraîcheur et d’humour. En tant qu’adulte très cartésien, je me pose évidemment de nombreuses questions quant à l’accumulation de pistes non résolues, mais ma fille d’onze ans se pose beaucoup moins de questions, prend les choses comme elles viennent et s’est délectée de chaque nouveau rebondissement jusqu’à ce cliffhanger final qui lui a fait refermer cet album avec ces mots : « woaw, c’est génial, je veux connaître la suite ! ».

Visuellement, le dessin assez rond et légèrement caricatural de Bruno Gazzotti est d’une grande lisibilité et donc très adapté à un public plus jeune. La mise en couleur sied également très bien à ce monde peuplé d’enfants attachants à la bouille bien sympathique. Mais attention, cette série n’est pas aussi gentillette qu’elle n’en à l’air, comme en témoigne la méchanceté des membres de cette bande rivale, sans même parler du fait que ces enfants errent dans les limbes.

Si votre enfant a entre 10 et 15 ans, il va adorer cette saga !

bd du mercredi Allez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

5 Réponses to “Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti – Seuls, Les Terres Basses (Tome 7)”

  1. Le huitième tome est en cours de prépublication dans Spirou et j’avoue et que la tournure prise par les événements me laisse assez dubitatif. Je me demande si Vehlman navigue à vue ou s’il sait réellement où il veut nous emmener…

  2. Une saga que j’aimerai beaucoup découvrir pour ma part !

  3. Et à 30 ans, ça fonctionne super bien aussi ^^

  4. Encore une série phare pour les ados ! Là où je bosse, j’ai une tonne de réservations sur tous les titres de la série !!

  5. J’étais accro à cette série au début et là, j’espère que l’on va voir un début d’éclaircissement car je commence à m’impatienter et à lâcher prise …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :