Brian Michael Bendis, David Mack, Klaus Janson, Bill Sienkiewicz et Alex Maleev – End of days


Pourquoi Daredevil est-il mort ?

Brian Michael Bendis, David Mack, Klaus Janson, Bill Sienkiewicz et Alex Maleev - End of daysCet album reprend les quatre premiers épisodes de la mini-série End of Days. Si le choix de publier cette saga en deux volumes 100% au lieu d’un format Deluxe est discutable, nul ne contestera cependant la qualité du contenu.

Dès les premières pages, le lecteur assiste complètement médusé à l’assassinat sauvage de Daredevil en pleine rue à Hell’s Kitchen, au terme d’un long combat sanglant contre l’un de ses pires ennemis, le psychopathe Bullseye. Le récit invite alors à suivre l’enquête et les pensées du journaliste Ben Urich, qui va chercher à comprendre comment son ancien ami en est arrivé là, ainsi que la signification du dernier mot qu’il a prononcé juste avant d’être tué.

En tentant de rassembler les pièces du puzzle qui ont conduit à la mort du protecteur de Hell’s kitchen, le célèbre journaliste du Daily Bugle va retrouver ceux qui l’ont connu et celles qu’il a aimé. De Nick Fury au Punisher, en passant par Elektra, la Veuve Noire, Typhoid Mary et Echo, Brian Michael Bendis et David Mack rendent hommage à l’histoire de Daredevil, tout en installant un univers sombre et pessimiste. À l’image du ton désabusé et cynique du narrateur, cette histoire qui se déroule des années après la continuité actuelle dépeint en effet une société peu reluisante où les héros n’ont plus vraiment leur place.

Si l’enquête est parfaitement ficelée, le dessin signé Klaus Janson, Bill Sienkiewicz et Alex Maleev s’installe immédiatement au diapason de cette tragédie à l’ambiance polar noir. Des illustrations de Klaus Janson à l’encrage de Bill Sienkiewicz, en passant par les couvertures mortelles d’Alex Maleev, cet ouvrage est visuellement époustouflant.

Accessible aux néophytes, incontournable pour les fans de l’Homme Sans Peur et indispensable dans chaque collection de comics qui se respecte, il est quasiment interdit de passer à côté de ce « End of Days ».

Retrouvez cet album dans mon Top de l’année !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :