Jason Aaron et R.M. Guéra – Scalped, À couteaux tirés (Tome 9)


Avant-dernier tome d’une saga incontournable !

Jason Aaron et R.M. Guéra - Scalped, À couteaux tirés (Tome 9)Voilà donc déjà l’avant-dernier tome de cette saga Vertigo totalement indispensable pour tous les amateurs de polars bien sombres. Ce neuvième tome, qui reprend les épisodes US #50 à #55, entame donc la dernière ligne droite de cette série et cela se ressent car Jason Aaron commence à faire le ménage à Prairie Rose.

L’album s’ouvre par l’épisode #50, sorte de numéro anniversaire dont Jason Aaron profite pour revenir sur l’histoire des amérindiens à partir de 1876 jusqu’à la création de Prairie Rose et qui voit défiler bon nombre de guest stars au dessin. Si le lecteur y apprend comment scalper, il découvre surtout toute la violence et la haine qui a servi de base à la création de la réserve indienne et qui est à l’origine de la misère actuelle. Visuellement, plusieurs dessinateurs livrent des pleines pages illustrant des personnages importants de la réserve. Outre R.M. Guéra qui illustre la majorité de l’épisode, le lecteur retrouve donc également des artistes de renom, tels que Timothy Truman, Brendan McCarthy, Jill Thompson, Jordi Bernett, Denis Cowan, Dean Haspiel, Steve Dillon et Igor Kordey

La suite renoue avec l’intrigue en cours et permet de retrouver Dash Bad Horse dans un bien sale état suite à sa bagarre avec Catcher qui ponctuait brillamment le huitième tome. Suite aux événements du volet précédent, plusieurs personnages ont d’ailleurs décidé de donner une nouvelle direction à leur vie. Red Crow a choisi le chemin de la rédemption en mettant fin à ses activités illégales et même le Sheriff Karow se transforme progressivement en héros. Mais le personnage le plus intéressant de cet arc intitulé « A Couteaux Tirés » est indéniablement Shunka. Après avoir dévoilé son homosexualité, Jason Aaron continue de torturer cet homme finalement beaucoup plus sensible qu’il ne paraît.

Visuellement, le trait nerveux et dynamique de R.M. Guéra dégage énormément de puissance lors de l’affrontement final entre Dash et Shunka et parvient à restituer toute la tension et le désespoir qui règne au sein de cette enclave indienne du Dakota du sud depuis le début de cette saga sombre et violente.

Encore un excellent tome, que vous retrouverez dans Mon Top de l’année.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :