Romain Renard – Melvile


Le numérique trouve enfin sa place au sein du 9ème art !

Romain Renard - MelvileMelvile raconte l’histoire d’un romancier en proie à un terrible manque d’inspiration, qui s’isole dans la maison de son enfance dans l’espoir de retrouver les mots et de vaincre ses maux. Sur place, il fait la connaissance de David et de sa sœur Rachel, qui lui permettent de retrouver un peu de joie de vivre, tout en ravivant d’anciennes blessures… car il devient vite clair que la feuille blanche n’est pas le principal souci de Samuel Beauclair.

Si le postulat de base respire le déjà-vu et que la tournure finale des événements est assez prévisible, ce one-shot proposé par Romain Renard est tout de même une très belle réussite. Au fil des pages, des souvenirs d’enfance, des non-dits et de la relation tendue avec son épouse enceinte, l’introspection lente et intimiste du personnage ne manque pas de captiver. Si le lecteur hésite à pleinement s’attacher à cet écrivain au comportement parfois étrange, il ne peut rester indifférent à la reconstruction de cet homme qui tente d’oublier le drame qu’il a vécu, tout en cherchant sa voie loin de l’ombre de son père.

Ceux qui ne seront pas happés par le scénario, ne résisteront cependant pas à l’atmosphère immersive dégagée par le récit. Des couleurs automnales à cette impression d’isolement qui émane de ce bled perdu, en passant par l’ancienne légende d’Abraham Tréjean, l’un des pères fondateurs de Melvile, l’auteur apporte un soin particulier à l’ambiance de son récit. Le graphisme est à ce titre une belle réussite, que ce soit au niveau du rendu très réaliste, des cadrages ou de ce jeu de lumières d’une beauté rare.

Mais je tiens également à féliciter l’auteur pour l’application iPad gratuite qui accompagne cet album. Pour une fois le numérique parvient à apporter une plus-value au neuvième art au lieu de simplement se contenter de transformer nos belles bandes dessinées en un format pdf froid et impersonnel. Du gadget qui permet de révéler les crayonnés des cases à cette bande son qui accompagne la lecture, en passant par les autres nombreux bonus, je ne peux qu’applaudir cette initiative.

Une belle réussite à l’atmosphère envoûtante, qui mérite une place dans mon Top de l’année !

Publicités

8 Réponses to “Romain Renard – Melvile”

  1. Une belle BD, complète et touchante.
    Pour le reste je n’ai pas pu en profiter.

  2. Je n’ai pas profiter de l’appli mais sincèrement même sans c’est une bd qui se suffit à elle même et avec laquelle on se régale !

  3. […] vers cette excellente chronique de John Kay sur Wartmag mais aussi sur les chroniques de Cristie, Yvan et […]

  4. […] est tenu en haleine jusqu’au dénouement de l’intrigue. Un thriller qui prend aux tripes. » Yvan : « Pour une fois le numérique parvient à apporter une plus-value au neuvième art au lieu de […]

  5. […] City x Melvile version originale Melvile raconte l’histoire d’un romancier en proie à un terrible manque d’inspiration, qui […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :