Zep – Une histoire d’hommes


Une histoire d’amitié sur fond musical !

Zep - Une histoire d’hommesPour ce premier album édité par « Rue de Sèvres », le département BD de l’Ecole des loisirs, le papa de Titeuf délaisse les œuvres grand public pour s’attaquer à un récit plus personnel et plus sérieux.

Pour ce faire, l’auteur qui a emprunté son pseudonyme au groupe Led Zeppelin, plante tout d’abord un fond musical très rock, dans lequel il se sent à l’aise. Zep raconte en effet l’histoire de quatre membres d’un groupe de rock qui se retrouvent dix-huit ans après avoir splitté alors qu’ils étaient aux portes de la gloire. Proposant un huis-clos dont l’action se déroule dans un vieux manoir anglais, Zep s’éloigne très vite d’un récit purement musical, pour s’orienter vers une histoire d’amitié, celle de quadragénaires qui rêvaient de devenir des stars du rock, mais dont un seul a réussi à conquérir les foules, tandis que les autres ont sombré dans l’anonymat le plus complet.

Alternant flashbacks qui reviennent sur le passé du quatuor et révélations poignantes, l’auteur lève progressivement le voile sur les origines de la séparation du groupe et sur les tensions persistantes qui résultent de cette rupture. La nostalgie des retrouvailles fait alors progressivement place à de vieilles rancœurs qui resurgissent, permettant au lecteur de rassembler toutes les pièces du puzzle et de comprendre les nombreux non-dits. Si la lecture s’avère particulièrement fluide, le récit ne déborde cependant pas d’originalité (lisez donc « Quelques jours avec un menteur » d’Etienne Davodeau !) et les dialogues sonnent parfois un peu faux. Le manque d’empathie envers les personnages empêche également de faire passer toute l’émotion que l’auteur a voulu véhiculer à travers cette histoire. Visuellement, le dessin réaliste rehaussé d’une colorisation en bichromie, permet de plonger cet album dans une ambiance particulière qui fonctionne assez bien.

Bref, une lecture très agréable, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable.

Ils en parlent également : Mo’, Noukette, Cristie

bd du mercredi Allez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

9 Réponses to “Zep – Une histoire d’hommes”

  1. Pas un souvenir impérissable donc je me contenterai de l’emprunter à la médiathèque.

  2. Agréable mais pas impérissable, c’est déjà pas mal et j’ai envie de lire cet album aussi!

  3. Peut-être pas l’oeuvre de sa vie, mais j’ai apprécié la « justesse » du ton,
    http://www.unamourdebd.fr/2013/09/une-histoire-dhommes/

  4. Voilà un album qui n’a pas l’air de convaincre plus que ça… Restons en aux Titeuf, alors !

  5. Manque d’originalité, manque d’empathie avec les personnages… je suis entièrement d’accord avec toi, même si ça reste un bon divertissement…!

  6. L’auteur ne nous avait pas habitué à ce type d’album. Je serai curieuse de le feuilleter ou de lire même en fait ! 🙂

  7. J’ai globalement le même avis que toi !

  8. je viens de voir qu’elle m’attend enfin à la médiathèque!

  9. […] volant d’un album qui sort de ses sentiers battus se révèle être une très bonne surprise. » Yvan : « Bref, une lecture très agréable, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :