Hubert – Les gens normaux


Tous égaux !

Hubert - Les gens normauxL’idée de cet ouvrage collectif édité par Casterman dans sa collection Écritures émane de l’association BD BOUM, organisatrice du festival de Blois. « Les Gens Normaux » regroupe dix témoignages poignants recueillis par le scénariste Hubert et raconte l’histoire d’un combat : celui de l’égalité des droits pour ceux dont la sexualité semble encore déranger pas mal de monde.

Ce documentaire est donc basé sur les témoignages de gens normaux issus de la population LGBT (lesbiennes – gay – bi – trans) de l’agglomération tourangelle. L’ouvrage est préfacé par Robert Badinter et les mini-récits sont complétés par des textes écrits par des historiens, sociologues, universitaires et autres personnes s’étant penchés sur la question (Eric Fassi, Maxime Foerster, Florence Tamagne, Louis-Georges Tin, Michelle Perrot).

Le résultat permet de livrer un aperçu assez complet de tous les aspects liés à la réalité des homosexuels. De l’histoire d’un couple de lesbiennes à celle d’un musulman gay opposé au mariage pour tous, en passant le récit poignant d’un africain ayant fui son pays pour échapper à l’homophobie extrême, la diversité des témoignages est frappante. Si le fléau du sida et le Pacs sont évidemment au programme, cet album aborde de manière assez exhaustive toutes les facettes de la vie des homosexuels. Des doutes et questionnements à l’acceptation, en passant par l’annonce aux proches, la discrimination au travail, l’homoparentalité, la maladie, le mariage, la religion ou tout simplement l’amour… les thèmes abordés sont aussi divers qu’instructifs.

Si l’ensemble est servi en noir et blanc, la mise en images est cependant l’œuvre de plusieurs auteurs (Cyril Pedrosa, Virginie Augustin, Zanzim, Alexis Dormal, Jeromeuh, Simon Hureau, Merwan, Freddy Nadolny Poustochkine, Freddy Martin, Natacha Sicaud et Audrey Spiry). Les styles sont donc très variés et même si l’intérêt principal de cet album se situe ailleurs, la plupart des dessins sont plutôt agréables à regarder.

Si l’homosexualité est malheureusement encore considérée comme un crime dans plusieurs pays, la France a également encore beaucoup de chemin à parcourir afin de pouvoir tenir la promesse d’égalité de sa devise.

« La normalité, ça n’existe pas. Ne vous sentez pas obligé de vous conformer à la norme des autres, puisque les gens normaux, ça n’existe pas. »

Ils en parlent également : Jérôme, Zaelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :