Atsushi Kaneko – Wet moon


Polar haletant bercé par la folie !

Atsushi Kaneko - Wet moonAprès l’excellente série en onze tomes « Soil », je pouvais difficilement résister à cette enquête policière en trois tomes, signée Atsushi Kaneko (Bambi).

Deuxième moitié des années soixante, alors que la course à la conquête spatiale fait rage entre les Etats-Unis et la Russie, le jeune inspecteur Sata poursuit une étrange enquête dans la station balnéaire japonaise de Tatsumi. De retour après un arrêt maladie dû à un accident de travail alors qu’il poursuivait une femme soupçonnée d’avoir démembré son collègue, Sata est victime d’ hallucinations et de pertes mémoires à répétition… sans même parler de son besoin obsessionnel de retrouver la principale suspecte de ce meurtre sordide et des ses visions étranges… de la lune.

Mêlant enquête policière particulièrement sombre et paranoïa, « Wet Moon » invite le lecteur à s’enfoncer dans une réalité pour le moins trouble. Alors que l’humanité cherche à découvrir la face cachée de la lune, Atsushi Kaneko plonge le lecteur dans une intrigue obscure où la logique semble souvent faire défaut. Perdu entre ses hallucinations déroutantes et sa folie grandissante, le personnage principal lève le voile sur ces nombreux mystères, tout en plongeant progressivement dans les coulisses d’une ville qui baigne dans la corruption.

Ce bijou d’ambiance qui s’aventure aux frontière du réel est à nouveau admirablement servi par le graphisme percutant de ce virtuose qui distille une atmosphère oppressante et malsaine tout au long de ce premier volet. Graphiquement, l’auteur se démarque des codes classiques du manga et propose un style assez inhabituel, largement influencé par la culture américaine underground, qui ne manque pas d’évoquer celui de l’inimitable Charles Burns (Black Hole). Outre ce dessin aux allures délicieusement rétro (qui ne plaira pas forcément à tout le monde), il démontre une nouvelle fois tout son talent narratif et sa grande maîtrise de l’art séquentiel en proposant un découpage astucieux, qui confère un rythme prenant à son récit et qui s’installe immédiatement au diapason de l’ambiance oppressante.

Même s’il est encore difficile de deviner où l’auteur désire nous mener, l’envie d’embarquer pour la suite du voyage ne fait plus aucun doute après ce premier volet particulièrement prometteur.

Un manga que vous retrouverez également dans mon Top de l’année !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :