Jonathan Hickman – Pax Romana


Une excellente uchronie philosophique illustrée !

Jonathan Hickman - Pax RomanaAprès « East of West », la collection Indies d’Urban Comics met une nouvelle fois Jonathan Hickman à l’honneur avec cette deuxième publication en un mois.

Cet album qui reprend les quatre épisodes de la saga Pax Romana, se présente comme une uchronie particulièrement audacieuse, tant au niveau de la narration que du graphisme. Le récit invite à suivre les aventures et les réflexions d’une armée privée envoyée dans le passé par l’église catholique afin de réécrire l’Histoire. En 2053, face à la montée de l’Islam, la chrétienté est en effet en passe de disparaître, mais la découverte de la possibilité de voyager dans le temps laisse entrevoir l’opportunité de remodeler le monde…

Si le postulat de départ est très intéressant, la narration risque cependant de déstabiliser le lecteur. Au lieu de se concentrer sur l’action de ce commando envoyé au début du IVe siècle, Hickman opte pour une approche plus bavarde, faite de nombreux dialogues, voire même de simples comptes-rendus de conversations enregistrées. Malgré un rythme de lecture assez lent, cette saga s’avère toutefois particulièrement captivante.

Au-delà d’un simple voyage dans le temps, Hickman propose surtout une réflexion philosophique illustrée sur la possibilité de modifier le monde à travers les actions d’une poignée d’hommes. Mêlant politique, technologie, Histoire et philosophie, cet album soulève quelques pistes de réflexion pertinentes, mais la fin trop abrupte à tendance à faire retomber tout le potentiel de l’œuvre comme un soufflé. Alors que la mise en place est détaillée et prometteuse, la suite multiplie les ellipses pour finalement se conclure sur un vague résumé qui survole le reste de l’histoire.

Visuellement, le travail bichromatique d’Hickman peut également rebuter au premier abord. Malgré un aspect trop figé, le contraste entre cette colorisation uniforme et les masses blanches confère cependant une ambiance particulière à l’ensemble et évite de surcharger ces planches qui contiennent beaucoup de texte.

Une excellente surprise, que vous retrouverez également dans mon Top de l’année !

Jonathan Hickman - Pax Romana

bd du mercredi Allez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !
Publicités

19 Réponses to “Jonathan Hickman – Pax Romana”

  1. ça m’a l’air un peu compliqué, non ? J’essaierai de le feuilleter à l’occasion…

  2. Tout à fait tentant, j’aime beaucoup les uchronies, même bavardes…

  3. A tenter je pense !

  4. Hum, hum, si elle est trop bavarde cette BD, ce sera sans moi. Cependant les dessins me plaisent et tu en fais un de tes tops de l’année alors … j’irai voir!

  5. Je ne suis pas sûre d’accrocher

  6. Une uchronie philosophique ? je ne sais pas si j’aimerais…

  7. Ça me tentait énormément mais avec le style bichromatique et très épuré, j’ai hésité. Je n’hésite plus désormais, il me le faut !

  8. Mais est-ce que Jonathan Hickman s’intéresse à la rupture du continuum espace temps ? ^^

    • Il y a un savant qui balance la phrase suivante en début d’album: « Oh, on a aussi prouvé que les paradoxes temporels n’existent pas… » … ce qui facilite bien des choses 🙂

      • Ah oui effectivement ! Ça prouve au moins que Hickman y a pensé 🙂
        Je crois que je vais quand même me laisser tenter par cet album.

  9. […] aussi : La critique de YvanTilleul (Sin City) et de PoisonFanny […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :