Robert Kirkman, James Asmus et Shawn Martinbrough – Le maître voleur, A l’aide (Tome 2)


Classique, mais vivement conseillé !

Robert Kirkman, James Asmus et Shawn Martinbrough - Le maître voleur, A l'aide (Tome 2) Après un premier tome très efficace qui reprenait tous les ingrédients du bon polar, cette suite confirme tous les espoirs placés en cette saga imaginée par Robert Kirkman (Invincibles, Walking Dead). Délaissant zombies et super-héros, l’auteur propose une intrigue qui n’est pas sans rappeler celle d’Ocean’s eleven.

Le maître voleur (Thief of Thieves) invite en effet à suivre les aventures de Conrad Paulson, alias Redmond. Référence incontournable dans le milieu du grand banditisme, il décide néanmoins de mettre fin à ses activités professionnelles. Afin de sortir son fils du pétrin et malgré une surveillance rapprochée de la part du FBI, le maître parmi les voleurs se voit néanmoins contraint de reprendre du service…

Après un premier tome co-écrit par Robert Kirkman (intrigue) et Nick Spencer (dialogues), c’est James Asmus qui prend la place de Nick Spencer lors de cette suite tant attendue qui reprend les épisodes #8 à #13 de la saga US Thief of Thieves. Après avoir réussi à faire sortir son fils de prison, faute de preuves, Redmond doit cette fois le sortir des griffes du cartel à qui il a fait perdre énormément d’argent. Renoncer à son métier de cambrioleur n’est donc décidément pas une option !

Notre héros n’est cette fois pas seulement obligé de retourner au boulot, il doit également apprendre à travailler avec ce fils plus enclin à utiliser son flingue que son cerveau. En plus d’une intrigue riche en rebondissements, Kirkman soigne donc particulièrement la relation entre Conrad et Augustus, expliquant au fil des pages les différents qui les ont éloignés l’un de l’autre.

L’histoire de ce cambrioleur hors norme ayant raccroché les gants, contraint d’effectuer une dernière mission, ne s’aventure certes pas en dehors des sentiers battus, mais s’avère particulièrement bien menée. Pourvu d’une narration intelligente, le récit tient le lecteur en haleine, le menant progressivement vers un dénouement très réussi. Au fil des incursions dans le passé familial, l’auteur approfondit également les liens entre les différents protagonistes, tout en soignant leur psychologie. Visuellement, sans être exceptionnel, le dessin de Shawn Martinbrough contribue à installer une atmosphère propice au genre.

Une saga vivement conseillée, que vous retrouverez également dans mon Top de l’année !

Notons finalement que le troisième opus sera co-écrit par Andy Diggle (Losers) et qu’une adaptation télévisuelle du maître voleur est également prévue.

3 Réponses vers “Robert Kirkman, James Asmus et Shawn Martinbrough – Le maître voleur, A l’aide (Tome 2)”

  1. Je débute le tome 1 justement, en espérant que le classicisme ne m’ennuie pas. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :