Len Wein et Jae Lee – Before Watchmen, Ozymandias (Tome 5)


Les origines du plan d’Ozymandias !

Len Wein et Jae Lee - Before Watchmen, Ozymandias (Tome 5)Plus de vingt-cinq ans après la sortie du chef-d’œuvre d’Alan Moore, Dave Gibbons et John Higgins, DC Comics a lancé plusieurs mini-séries qui reviennent sur le passé des différents personnages de « Watchmen ». Ces récits regroupés sous le label « Before Watchmen » furent confiés à des auteurs de renom, tels que Joe Michael Straczynski, Darwyn Cooke, Joe et Andy Kubert, Brian Azzarello, Adam Hughes, Amanda Conner et J. G. Jones.

Après une première intégrale (Minutemen) signée Darwyn Cooke qui proposait de découvrir les premiers pas des Minutemen, un deuxième recueil (Compagnon) qui revenait sur l’histoire de trois personnages croisés dans « Watchmen » (William Benjamin Brady, alias Dollar Bill, Moloch et le corsaire Gordon McLachlan), une troisième intégrale qui s’attaquait au personnage le plus emblématique de Watchmen (Rorschach) et un quatrième tome (Spectre Soyeux) qui s’intéressait à la jeunesse de la fille de Sally Jupiter , ce cinquième volet place Adrian Veidt, alias Ozymandias, sur le devant de la scène.

En revenant sur les origines de l’homme le plus intelligent du monde, Len Wein lève le voile sur les coulisses du plan fomenté par ce personnage clef de la série Watchmen. Le scénariste de « Swamp Thing » et éditeur de Watchmen à l’époque ne prend cependant pas trop de risques lors de ce préquel au récit original et ne propose donc pas de révélations fracassantes concernant ce personnage et rien de vraiment nouveau dans la mythologie Watchmen. Sous forme de journal, Adrian Veidt y raconte les évènements marquants de sa vie jusqu’au plan qu’il s’apprête à exécuter lors de la série Watchmen. Le lecteur a donc droit aux origines du personnage, de son enfance en tant que tête de turc de ses copains de classe à la construction de son quartier général, en passant par la mort de sa compagne, sa transformation en Ozymandias, son ascension fulgurante en tant businessman ou son arrivée au sein des Vigilants. La narration en voix-off est par contre assez bavarde et contribue à garder une certaine distance avec les évènements qui sont décrits. Si le récit est loin d’être mauvais, j’ai du coup eu du mal à rentrer totalement dans l’histoire.

Visuellement, Jae Lee livre de l’excellent boulot. Son trait réaliste et élégant accentue admirablement l’aspect majestueux de ce personnage qui s’entoure de décors antiques. Mais ce dessin conforte également le côté froid et distant de l’œuvre.

Un bon préquel à Watchmen, qui permet de découvrir les origines du plan d’Ozymandias.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :