Peter Tomasi et Patrick Gleason – Batman et Robin, Tueur né


La relation entre Bruce et Damian Wayne !

Peter Tomasi et Patrick Gleason - Batman et Robin, Tueur néUrban Comics a probablement bien fait d’attendre la fin de la publication du run de Grant Morrison sur Batman et de son arc dédié à « Batman Incorporated » avant d’éditer cette première aventure de Batman et Robin dans le cadre du relaunch « New 52 », baptisé Renaissance par l’éditeur VF de DC Comics.

Pour l’occasion, le scénariste Peter Tomasi invente en effet un nouveau vilain qui répond au nom de « Personne » et qui s’en prend aux membres de la Batman Inc. Au fil des pages, il devient également clair que ce personnage a des liens avec le passé de Bruce Wayne et qu’il sert surtout de prétexte pour s’attaquer à la relation père/fils qu’entretiennent Bruce et Damian Wayne. L’auteur développe donc d’une part une intrigue visant à déjouer les plans de ce nouvel ennemi, mais se concentre surtout sur la relation entre le Dark Knight et son fils.

Le Robin dont il est ici question est en effet le fils de Batman et de Talia Al Ghul et, si les talents de ce gamin élevé par la Ligue des Assassins ne font aucun doute, la collaboration entre les deux ne semble pas vraiment évidente lors de ces premières aventures communes. Il y a d’une part un garçon tumultueux, indiscipliné, aux pulsions meurtrières et de l’autre un père expérimenté qui tente de créer une sage copie de lui-même. Au milieu des deux, il ne faudrait évidemment pas oublier l’incontournable Alfred Pennyworth, qui redouble de bons conseils tout au long de l’album. Le travail effectué par l’auteur sur le personnage de Damian est assez bon, parvenant même à le rendre attachant en nous rappelant qu’il s’agit là d’un gosse de dix ans, torturé entre ses envies de tuer et l’envie de bien faire aux yeux de son père.

Visuellement, Patrick Gleason livre des planches très aérées qui se lisent très vite. Du coup, les huit épisodes de ce premier volet défilent à grande vitesse, surtout lors des scènes où nos héros passent à l’action.

Un très bon tome, qui plaira aux fans du Dark Knight et une série qui devrait encore réserver de très bonnes surprises.

Retrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top de l’année !

Ils en parlent également : Dionysos

 

 

Une Réponse to “Peter Tomasi et Patrick Gleason – Batman et Robin, Tueur né”

  1. […] Autres critiques : Yvan Tilleul (Sin City) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :