Dan Slott, Ryan Stegman et Giuseppe Camuncoli – Superior Spider-Man, Mon premier ennemi


Doc’ Oc en Spider-Man !

Dan Slott, Ryan Stegman et Giuseppe Camuncoli - Superior Spider-Man, Mon premier ennemi Au moment où les forces de l’ordre constatent leur impuissance vis-à-vis des Sinister Six, les super-criminels doivent faire face à l’arrivée d’un nouvel adversaire sur le lieu de leur méfait. Si ce dernier a l’apparence de Spider-Man, il semble cependant agir différemment. Très vite, Boomerang, Overdrive, Shocker, Speed Demon, Living Brain et Beetle remarquent qu’ils ne font pas le poids contre ce héros plus radical et plus violent que celui qu’il connaissent…

À l’instar du reboot des cinquante-deux séries de DC Comics et suite aux événements du cross-over « X-Men vs Avengers », Marvel décide également de faire repartir ses publications au numéro 1 au sein d’une collection baptisée « Marvel Now« . Lors de la dernière aventure d’ »Amazing Spider-Man », Dan Slott surprenait les fans du Tisseur en laissant leur idole pour mort et en offrant le corps de Peter à l’un de ses pires ennemis. Se servant de cette mauvaise blague comme postulat pour cette nouvelle saga, l’auteur propose un Superior Spider-Man dont le corps est désormais possédé par l’esprit d’Otto Octavius.

Si cette usurpation d’identité fait frémir les aficionados du personnage, le fait d’offrir le costume de Spidey à Doc’ Oc permet également de se débarrasser du côté boy-scout trop gentillet de Peter Parker. De plus, l’auteur a l’intelligence de conserver l’original sous forme d’ectoplasme qui commente les actions de son successeur à voix haute. Si l’intrigue et les affrontements avec les Sinister Six, le Vautour et Massacre sont divertissants, l’attrait principal de cette saga consiste à comparer les méthodes de travail et la personnalité de l’ancienne version avec celles de ce nouveau Docteur Octopus qui décide de perpétuer l’oeuvre du célèbre justicier, tout en essayant de démontrer sa supériorité. Au fil des chapitres, le lecteur découvre en effet un Spider-Man plus méchant, plus efficace et plus calculateur, qui met de surcroît toute son intelligence au service d’une croisade mieux planifiée et plus professionnelle.

Cette pirouette ravive non seulement l’intérêt envers cet adolescent costumé, mais ouvre également de nombreuses perspectives au niveau du scénario. En multipliant les rebondissements et en intégrant une dose appréciable d’humour à son récit, notamment en tissant une parodie particulièrement amusante du Bat-signal, Dan Slott surprend et séduit au fil des pages. Visuellement, les planches dynamiques et très lisibles de Ryan Stegman et Giuseppe Camuncoli accentuent la bonne impression laissée par ce premier volet.

Proposant une porte d’entrée inédite aux néophytes, « Superior Spider-Man » fait souffler un vent nouveau et agréable sur l’univers de l’Homme Araignée.

Venez discuter de cet album sur BDGest.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :