Jeff Smith – RASL, La Dérive


La nouvelle saga du créateur de Bone !

Jeff Smith - RASL, La DériveUn voleur d’œuvres d’art s’introduit par effraction dans un appartement situé au septième étage afin d’y dérober un Picasso. Au moment de quitter les lieux, RASL est cependant surpris par le propriétaire des lieux, lequel prévient les forces de l’ordre. Poursuivi, le jeune homme décide de revêtir un étrange attirail et disparaît brusquement dans un éclair de lumière.

Après avoir marqué les esprits avec son incontournable saga Bone, Jeff Smith délaisse l’héroic fantasy au profit d’un récit de science-fiction qui s’inscrit dans un registre résolument plus sombre et plus adulte. Les premières pages, dévoilant un héros maculé de sang et errant seul dans le désert, donnent immédiatement le ton de cette série qui met en scène un cambrioleur porté sur la boisson, qui voyage d’une dimension à l’autre pour subtiliser des objets de valeur. Au fil des épisodes Jeff Smith lève graduellement le voile sur le passé de ce héros affaibli par ses nombreux passages entre mondes parallèles et poursuivi par un étrange tueur à tête de lézard. En liant son intrigue au travail de Nikola Tesla et au mythe d’une expérience militaire américaine (l’Expérience de Philadelphie) qui aurait eu lieu dans les chantiers navals de Philadelphie en 1943, il densifie également progressivement son récit, tout en prenant bien soin d’en garder sous le coude afin de tenir le lecteur en haleine.

Visuellement, Delcourt a opté pour la version colorisée de cette série en quinze épisodes, initialement publiée en noir et blanc outre-Atlantique. Malgré un style immédiatement identifiable, Jeff Smith propose des planches bien plus sombres que sur l’aventure qui l’a révélé au grand public. D’un trait plus réaliste, il contribue à rendre cette histoire mêlant explications scientifiques et sauts inter-dimensionnels particulièrement accessible.

Un premier tome très réussi, qui donne envie de découvrir la suite au plus vite !

Venez discuter de cet album sur BDGest.
Publicités

Une Réponse to “Jeff Smith – RASL, La Dérive”

  1. J’ai peur d’être déçu tant j’ai aimé Bone…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :