Sara Gruen – De l’eau pour les éléphants


L’univers du cirque au milieu des années 30 !

Sara Gruen - De l'eau pour les éléphants« De l’eau pour les éléphants » invite à découvrir la vie de Jacob Jankowski, un vieux de 93 ans qui vit en maison de retraite. Le jour où le chapiteau d’un cirque s’installe sur le parking du home, d’anciens souvenirs refont cependant surface…

Sara Gruen nous balade avec brio entre le quotidien morose de ce vieil homme placé en hospice et son passé mouvementé parmi le cirque itinérant des Frères Benzini. Le présent, narré à la première personne, est touchant de sincérité et aborde la vieillesse, les pertes de mémoire, les problèmes physiques et la tristesse de cet homme assisté de manière humiliante et condamné à manger de la nourriture sans saveur.

« Je m’accroche à ma colère avec le peu d’humanité subsistant dans mon corps ruiné, mais c’est inutile. »

Le passé revient 70 ans en arrière, au moment où Jacob décide d’abandonner ses études de vétérinaire et de sauter dans le premier train qui passe. Une fuite au hasard qui l’emmène à bord du convoi d’un cirque ambulant et qui marque le début d’une incroyable aventure. Ce voyage en tant que soigneur d’un cirque au milieu des années 30 permet non seulement de découvrir la magie du cirque, mais surtout l’envers de son décor en cette période de crise et de prohibition. Agrémenté de plusieurs photos d’époque, ce passage lève le voile sur les maltraitances, la misère et l’exploitation des êtres humains et des animaux qui se cachent sous les paillettes.

« Tout n’est qu’illusion Jacob, et c’est bien ainsi. C’est ce qu’on nous demande, ce qu’on attend de nous. »

Malgré des conditions de vie particulièrement dures, cette aventure permet de croiser des personnages complexes et parfois très attachants. De Rosie l’éléphante désobéissante à August, le dresseur sadique, en passant par Walter le clown ronchon et Marlène la belle écuyère, l’auteure donne beaucoup de profondeur à ses personnages.

Bref, un excellent roman, drôle, poignant et pourvu d’une superbe fin, qui me donne envie de voir le film éponyme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :