Robert Kirkman et Ryan Ottley – Invincible, Happy days (Tome 10)


Un bon petit tome de transition !

Robert Kirkman et Ryan Ottley - Invincible, Happy days (Tome 10)Ce dixième tome reprend les épisodes #54 à #59 de la saga Invincible, ainsi que l’épisode #11 de The Astounding Wolf-Man.

« Happy Days » fait référence à la vie de couple entre Mark Grayson et Atom Eve, qui constitue le fil rouge de ce tome qui multiplie les petites histoires intermédiaires. L’histoire d’amour des deux super-héros est agréable à suivre et l’idée d’Eve afin de pouvoir générer des revenus pour ces deux tourtereaux qui aimeraient bien se trouver un petit nid douillet est assez intéressante, mais les digressions sont trop nombreuses pour parvenir à marquer les esprits. Le grand nombre de petites intrigues parallèles développées par Robert Kirkman empêche certes le lecteur de s’ennuyer, mais l’empêche également de s’accrocher à l’une d’entre elles sur la longueur du tome. Du coup, on a vécu plein de choses, mais on a du mal à en retenir une en particulier.

Il y a tout d’abord un bond dans le futur qui permet de découvrir une Terre dominée par un tyran qu’Invincible connaît très bien. On a également droit à des nouvelles de Nolan Grayson (Omni-Man) et de son codétenu superpuissant Allen l’Alien, ainsi qu’à une grosse révélation concernant les Viltrumites. Il y a également son ex petite amie Amber qui repointe le bout du nez, ainsi qu’un œil en piteux état. N’oublions pas non plus Amanda qui reçoit de bonnes nouvelles concernant son problème d’âge ou les frères Grayson qui découvrent qu’ils sont espionnés. Il y a également un nouvel ennemi (Powerplex) qui fait son apparition et l’on découvre également qu’Angstrom Levy prépare une belle petite surprise qui risque de faire très mal lors du tome suivant.

Toutes ces petites histoires sont plutôt bonnes, mais beaucoup trop brèves et noyées dans l’ensemble pour pouvoir s’en souvenir. On a également droit à un cross-over avec Wolf-Man, que j’ai personnellement trouvé beaucoup moins intéressant… mais n’est-ce pas souvent le cas avec les cross-over ?

Visuellement, le style cartoony de Ryan Ottley continue de faire des merveilles. Son dessin très dynamique insuffle également beaucoup de rythme au récit. Notons également la présence de Jason Howard lors du cross-over avec Wolf-Man.

Probablement pas le meilleur tome de la série, mais tout de même un tome de transition fun et divertissant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :