Peter Milligan, Cliff Chiang, Javier Pulido et Cameron Stewart – Human Target (Tome 2)


Conclusion d’un excellent thriller psychologique !

Peter Milligan, Cliff Chiang, Javier Pulido et Cameron Stewart - Human Target (Tome 2)En sortant les deux briques de cette saga à seulement quelques semaines d’intervalle, Urban Comics met mon rythme de lecture à rude épreuve. Si le premier volet s’avérait déjà très bon, les seize épisodes (Human Target Vol.2 #6 à #21) de cette conclusion sont une réussite totale.

Pour rappel, Christopher Chance, le personnage principal, est une cible humaine qui prend la place de ses clients menacés de mort et assume à leur place tous les risques qu’ils encourent. Le fait de mettre en scène un héros qui usurpe l’identité de ses employeurs offre énormément de possibilités au niveau du scénario. La fin du tome précédent abandonnait la Cible Humaine au beau milieu d’une liaison sentimentale compliquée avec la veuve d’une de ses anciennes identités, dont il avait d’ailleurs définitivement repris les traits. Si la première partie de cette suite délaisse quelque peu cette intrigue principale afin de donner à Christopher Chance le temps de se refaire une santé (mentale), la deuxième partie de cet album redonne son véritable visage au héros et fait revenir Mary aux avant-plans, ainsi que son ancien disciple Tom McFadden.

Christopher Chance se glisse donc à nouveau dans de nombreuses personnalités, tels qu’un cuisinier, un prêtre pédophile, un taulard en cavale, un ancien terroriste, un jeune prédicateur et bien d’autres encore. C’est le métier du protagoniste principal de s’immerger dans les différents personnages afin de les protéger, et Christopher Chance, tel un caméléon, le fait à merveille, tout en entraînant les lecteurs dans son sillage au plus profond de chacun des personnages. Une introspection très réussie, qui est combinée à un suspense policier bien dosé, qui tient le lecteur en haleine du début à la fin et permet d’aborder de nombreux thèmes tels que la religion, la pédophilie, le terrorisme, le trafique d’enfants, l’immigration clandestine ou le racisme.

Peter Milligan propose donc un polar surprenant d’originalité au sein d’une Amérique en perte de repères, avec un scénario qui jongle avec la personnalité des différents protagonistes au fil des pages, aux frontières de la schizophrénie. Seulement, ce caméléon des personnalités et des déguisements finit souvent par douter de sa propre identité, tout en parvenant régulièrement à prendre le lecteur à contrepied. Le twist final proposé par l’auteur clôt d’ailleurs avec grand brio cette saga identitaire qui voit défiler trois dessinateurs sur ce second album : Cliff Chiang (Wonder Woman), Javier Pulido et Cameron Stewart (Batman et Robin).

Une saga vivement conseillée aux amateurs de thrillers psychologiques !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :