Brian Buccellato et Francis Manapul – Flash, De l’avant !


Voilà enfin le plus rapide des super-héros !

Brian Buccellato et Francis Manapul - Flash, De l'avant !Cela fait maintenant un petit temps que la collection DC Renaissance d’Urban Comics tourne à plein régime en librairie, mais il manquait jusqu’à présent la saga dédiée au personnage qui est à l’origine de ce reboot New 52. C’est chose faite avec cet album qui reprend les huit premiers épisodes de ce nouveau départ signé Brian Buccellato (scénario et colorisation) et Francis Manapul (scénario et dessins).

Le scénario débute cinq ans après que Barry Allen ait été frappé par la foudre alors qu’il rangeait des produits chimiques, lui permettant ainsi de devenir l’homme le plus rapide du monde en puisant ses pouvoirs de la Force Véloce. Le premier bon point de cet album est qu’il ne s’attarde pas trop à revenir sur l’origine du personnage et de ses pouvoirs, se contentant simplement d’intégrer de brèves explications/notes au sein d’un scénario qui avance à grande vitesse. Le deuxième bon point est l’idée que notre héros puisse également penser à grande vitesse et qu’il provoque des failles temporelles lorsqu’il utilise trop ses pouvoirs. Le dernier bon point sont les dessins de Francis Manapul, rehaussé par les teintes pastelles de Brian Buccellato. Le découpage est excellent et la représentation des pouvoirs de Flash fonctionne à merveille.

Au niveau du scénario, le lecteur a droit à de nombreux rebondissements et à un tome qui avance à un rythme effréné. Les auteurs prennent encore leur temps lors du premier arc narratif, consacré au retour d’un ami d’enfance du héros, mais ensuite le récit s’emballe et devient même quelque peu brouillon. Des clones, un réencodeur génomique, un criminel qui plonge la ville de Central City dans l’obscurité, l’apparition de la nouvelle version de Captain Cold, une bande de gorilles et un type coincé dans une autre dimension… cela fait beaucoup d’éléments à se mettre sous la dent et c’est surtout servi de manière un peu trop décousue. Les auteurs privilégient le rythme et ne prennent malheureusement plus le temps de développer certaines choses en profondeur…

Bref, un bon tome, mais sans plus, qui se lit (forcément) à très grande vitesse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :