Jason Aaron, Butch Guice et Esad Ribic – Thor, Le massacreur de Dieux (II)


Conclusion d’un diptyque incontournable !

Jason Aaron, Butch Guice et Esad Ribic – Thor, Le massacreur de Dieux (II)Cet album qui reprend les épisodes #6 à #11 de cette excellente mini-série signée Jason Aaron (lisez Scalped) propose donc la conclusion de cet incontournable diptyque consacré au célèbre fils d’Odin.

Le lecteur retrouve bien évidemment Gorr, un adversaire particulièrement coriace, dont l’activité principale consiste à massacrer toutes les divinités de l’univers. Lors du tome précédent, Jason Aaron avait fait progressivement comprendre à quel point cette nouvelle menace était sérieuse. En début d’album il a la bonne idée de revenir sur l’enfance et sur le passé de ce massacreur de Dieux, dévoilant ainsi les blessures et les motivations de ce personnage charismatique, qui gagne encore en profondeur. Cette genèse du personnage n’est pas mise en images par Esad Ribic, mais par Butch Guice, qui livre de l’excellent boulot sur cette planète aride où le petit Gorr devient le massacreur de Dieux !

Outre cet adversaire on ne peut plus convaincant, le lecteur retrouve également les trois Thor présentés par l’auteur lors du premier volet. Jason Aaron ne se contente en effet pas de proposer une aventure de Thor, mais parvient à montrer l’évolution du héros à travers les âges à l’aide d’une narration aussi intelligente qu’efficace, qui passe d’une période à l’autre et qui invite à croiser le Thor du présent, le vieux Thor du futur et le jeune Thor du passé. En couvrant une période qui va de 893 après Jésus-Christ à des milliers d’années dans le futur, en passant par le présent, Jason Aaron livre donc une histoire divine à travers les temps. Du jeune homme encore indigne de posséder le marteau Mjöllnir, qui s’intéresse surtout aux femmes et aux beuveries, à ce vieil homme aigri et fatigué, en passant par le guerrier au sommet de son art, l’auteur livre trois portraits intéressants du personnage et invite maintenant les trois divinités à unir leurs forces afin de déjouer le plan machiavélique de cet adversaire redoutable. De plus, à travers cette intrigue originale, l’auteur invite à réfléchir sur l’utilité des Dieux en général… Et pour couronner le tout, il y a ces superbes planches dessinées par le croate Esad Ribic et mises en couleurs par Ive Svorcina.

Le premier tome était déjà divin et celui-ci ne fait que confirmer que Jason est bel et bien un Dieu !

Probablement le meilleur titre de cette collection Marvel Now !

Retrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top Comics de l’année !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :